Gustav Klimt : 1862-1918 : le monde comme une forme féminine
facebook twitter

Fiche technique

Format : Relié sous jaquette
Nb de pages : 95 pages
Poids : 560 g
Dimensions : 22cm X 26cm
Date de parution :
ISBN : 978-3-8365-5806-8
EAN : 9783836558068

Gustav Klimt

1862-1918
le monde comme une forme féminine

de

chez Taschen

Collection(s) : Petite collection 2.0 , Basic art

Paru le | Relié sous jaquette 95 pages

Tout public

12.00 Disponible - Expédié sous 7 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

De l'or, des pierres et la beauté féminine

L'oeuvre du symboliste autrichien décadent

La popularité toujours vivace de Gustav Klimt (1862-1918) s'explique non seulement par l'attrait particulier qu'exercent ses toiles luxuriantes mais aussi par les thèmes universaux sur lesquels il travailla : l'amour, la beauté féminine, le vieillissement et la mort.

Fils d'un orfèvre, Klimt composait des surfaces délicatement décoratives d'une luminosité précieuse, qui montrent la double influence des arts égyptien et japonais. Toiles, fresques ou frises, ses oeuvres se distinguent par des couleurs radieuses, des lignes fluides, des éléments floraux et des motifs rappelant la mosaïque.

Parce qu'il traite souvent de sujets en rapport avec la sensualité et le désir, ou l'anxiété et le désespoir, tout ce chatoiement est aussi chargé de sentiment. Les nombreuses figures féminines peintes par Klimt, reconnaissables entre mille par leurs formes voluptueuses, leur chair tendre, leurs lèvres rouges et leurs joues rosies, étaient particulièrement chargées de passion, à une époque où un érotisme d'une telle franchise était encore tabou dans la bonne société viennoise.

Ce livre présente une sélection d'oeuvres de Klimt, son univers pictural où le décoratif sert le désir, ainsi que son influence sur les générations suivantes d'artistes.

« Quiconque veut apprendre quelque chose sur moi doit regarder attentivement mes toiles et chercher à y percevoir qui je suis et ce que je veux. »
- Gustav Klimt

Biographie

Gilles Néret (1933-2005) était historien d'art, journaliste et correspondant de musées. Il a organisé plusieurs rétrospectives artistiques au Japon et fondé le musée SEIBU et la Wildenstein Gallery à Tokyo. Il a dirigé des revues d'art, dont L'Oeil et Connaissance des Arts, et reçu le prix Élie-Faure pour ses publications en 1981. Parmi ses nombreux ouvrages publiés chez TASCHEN, citons Dali - L'oeuvre peint, Matisse et Erotica Universalis.

Avis des lecteurs

Sébastien L. le 27/04/2021

Beau livre

Du même auteur : Gilles Néret