Helmut Kohl, l'Allemagne et l'Europe : la politique d'intégration européenne de la République fédérale : 1982-1998
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 487 pages
Poids : 675 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
EAN : 9782747560405

Helmut Kohl, l'Allemagne et l'Europe

la politique d'intégration européenne de la République fédérale
1982-1998

de

chez L'Harmattan

Collection(s) : Allemagne d'hier et d'aujourd'hui

Paru le | Broché 487 pages

Public motivé

39.50 Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

La période très longue pendant laquelle Helmut Kohl a été au pouvoir, de 1982 à 1998, recouvre deux phases distinctes de la politique étrangère de la République fédérale. La chute du mur de Berlin en 1989 et la réunification en 1990 ont en effet considérablement modifié les intérêts, les objectifs et les priorités de la diplomatie allemande. La politique de construction européenne menée par le chancelier Kohl représente donc une double spécificité. Avant 1989, alors que l'Allemagne fédérale était divisée et dotée d'une souveraineté limitée, il a tenté de s'affirmer sur la scène européenne en prônant le développement de l'intégration communautaire, afin d'élargir la marge de manoeuvre allemande sur la scène internationale. La fin du conflit Est-Ouest a changé cette donne : Helmut Kohl s'est retrouvé à la tête d'un pays réunifié et pourvu d'une souveraineté pleine et entière, redevenu l'une des toutes premières puissances politiques et économiques en Europe. D'où le souci de ses partenaires de l'ancrer encore plus fermement dans le cadre de la Communauté européenne - une politique activement soutenue par un chancelier très favorable à l'intégration européenne de l'Allemagne. Helmut Kohl a en effet réalisé que le resserrement des liens entre la RFA et les autres pays membres passait par l'approfondissement des structures communautaires et, par conséquent, par des transferts de souveraineté plus importants. Avec ses partenaires européens, le gouvernement Kohl a ainsi travaillé aux traités de Maastricht et d'Amsterdam, qui ont constitué la réponse de l'Union au défi de la réunification allemande.

Les différentes étapes de ce long processus, qui va de la relance communautaire en 1983 à l'approfondissement de l'Union politique à Amsterdam, en passant par l'Union économique et monétaire, sont minutieusement analysées par Hans Stark dans cet ouvrage, qui est issu d'une thèse de doctorat soutenue en 2001 à l'Université Paris I, Fanthéon-Sorbonne.

Biographie

Hans Stark est chercheur à l'Ifri où il occupe la fonction de Secrétaire général du Comité d'études des relations franco-allemandes (Cerfa). Diplômé de l'IEP de Paris et docteur en Science Politique, il enseigne à l'Institut d'études politiques de Paris.