Histoire d'O. Le bonheur dans l'esclavage

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 267 pages
Poids : 388 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-213-67209-0
EAN : 9782213672090

Le bonheur dans l'esclavage

de ,

chez Fayard

Collection(s) : Littérature française

Paru le | Broché 267 pages

Adultes

22.00 Disponible - Expédié sous 5 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Les libraires en parlent

Chronique Page des libraires, rédigée par Par Stanislas Rigot Librairie Lamartine (Paris 16e)

Comment aborder Histoire d’O aujourd’hui ? Entre l’usure naturelle, dans un certain imaginaire collectif, de son statut sulfureux, et son dévoiement résultant d’un héritage littéraire incertain – du latex, quelqu’un ? –, ce roman semblait avoir gagné la place réservée dans la bibliothèque aux scandaleux d’un autre temps. Là, en échange d’un salaire de poussière, il aurait laissé échapper par inadvertance l’écho étouffé des débats, critiques brutales et autres tentatives de procès dont il fut l’objet, le souvenir d’une vague audace tellement datée. Cette réédition plus que soignée tend à prouver, non seulement le contraire – le malaise provoqué par sa lecture est toujours intact malgré notre soi-disant affranchissement moral –, mais surtout de réaffirmer avant toute chose la splendeur de son écriture, cette langue à la précision désarmante, au détachement aussi glacial que brûlant, qui perturbe et ensorcelle en témoignant du talent de son auteure. Roman initiatique s’il en est, s’installant comme tel dès les premières pages, il n’en finit pas de jouer avec sa nature et son lecteur dans une tension quasi permanente, qui n’a d’égale que sa beauté. Un texte qui ne peut laisser indemnes celles et ceux qui décident de franchir le pas.

Quatrième de couverture

Enfin une femme qui avoue ! Qui avoue quoi ? Ce dont les femmes se sont de tout temps défendues (mais jamais plus qu'aujourd'hui). Ce que les hommes de tout temps leur reprochaient : qu'elles ne cessent d'obéir à leur sang ; que tout est sexe en elles, et jusqu'à l'esprit. Qu'il faudrait sans cesse les nourrir, sans cesse les laver et les farder, sans cesse les battre. Qu'elles ont simplement besoin d'un bon maître, et qui se défie de sa bonté : car elles emploient à se faire aimer autant par d'autres tout l'entrain, la joie, le naturel qui leur vient de notre tendresse, sitôt qu'elle est déclarée. Bref, qu'il faut prendre un fouet quand on va les voir.

Jean Paulhan

O se dénude, O souffre, O adore. Histoire d'O est bien plus qu'un roman érotique. Souvent imité. Jamais égalé.

Clara Dupont-Monod

Du même auteur : Pauline Réage


Du même auteur : Jean Paulhan