Homo domesticus
facebook google+ twitter

Homo domesticus

une histoire profonde des premiers Etats

de

chez La Découverte

Paru le | Broché 301 pages

Public motivé

Grand format Livre broché
23.00 En stock - Expédié lundi
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Marc Saint-Upéry | préface de Jean-Paul Demoule


(Le comptoir des mots)

HOMO DOMESTICUS est un essai d'une érudition étincelante. A contre-courant de l'historiographie traditionnelle, James C. Scott démonte le grand récit de nos civilisations à savoir l'apparition simultanée de la domestication des plantes et des animaux et celle de l'agriculture sédentaire et de l'organisation en états. Il s'avère, à la lumière de recherches archéologiques, que de nombreuses communautés sont restées au fil des siècles hors d'atteinte d'entités étatiques et de leur appareil fiscal. Après ZOMIA ou l'art de ne pas être gouverné, Scott démontre que la forme étatique est donc un récit comme un autre, imposé par la force et l'habitus de la domination. PASSIONNANT!


Homo Domesticus

Une histoire profonde des premiers Etats

Aucun ouvrage n'avait jusqu'à présent réussi à restituer toute la profondeur et l'extension universelle des dynamiques indissociablement écologiques et anthropologiques qui se sont déployées au cours des dix millénaires ayant précédé notre ère, de l'émergence de l'agriculture à la formation des premiers centres urbains, puis des premiers Etats.

C'est ce tour de force que réalise avec un brio extraordinaire Homo domesticus. Servi par une érudition étourdissante, une plume agile et un sens aigu de la formule, ce livre démonte implacablement le grand récit de la naissance de l'État antique comme étape cruciale de la « civilisation » humaine.

Ce faisant, il nous offre une véritable écologie politique des formes primitives d'aménagement du territoire, de l'» auto-domestication » paradoxale de l'animal humain, des dynamiques démographiques et épidémiologiques de la sédentarisation et des logiques de la servitude et de la guerre dans le monde antique.

Cette fresque omnivore et iconoclaste révolutionne nos connaissances sur l'évolution de l'humanité et sur ce que Rousseau appelait « l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes ».
Synthèse historique sur la naissance de l'Etat comme étape cruciale de la civilisation humaine. L'auteur montre que la sédentarisation de l'homme s'explique en partie par le biais de diverses formes de servitude et pas uniquement par le développement de l'agriculture, la domestication et l'élaboration de structures collectives. ©Electre 2019

Keller K. le 10/04/2019

Bon livre

Un bon livre sur ce sujet passionnant. Vous ne le regretterez pas.

Format : Broché
Nb de pages : 301 pages
Poids : 484 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7071-9923-2
EAN : 9782707199232