Identités du chercheur et narrations en sciences humaines et sociales
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 164 pages
Poids : 265 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-8143-0601-1
EAN : 9782814306011

Identités du chercheur et narrations en sciences humaines et sociales

chez PUN-Editions universitaires de Lorraine

Collection(s) : Questions de communication, série actes

Paru le | Broché 164 pages

Public motivé

20.00 Disponible - Expédié sous 5 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

organisé par le Centre de recherche sur les médiations, université de Lorraine, 5-6 juin 2019


Quatrième de couverture

Identités du chercheur et narrations en sciences humaines et sociales

Récit de soi et identité, l'articulation pourrait sembler rebattue tant la question a pu alimenter les études littéraires. Mais qu'en est-il lorsqu'on se penche sur la question dans les sciences humaines et sociales ? Si les récits de soi ont progressivement investi ce domaine, comment les chercheurs s'en sont-ils saisis ? Des expériences fondatrices des ethnologues aux récits de parcours intellectuels, toute une gamme de narrations trame un fait biographique qui interroge l'identité du chercheur à l'épreuve de ses objets, de ses positions et de ses prises de parole.

L'ouvrage explore ces pratiques narratives dans diverses disciplines - anthropologie, art, littérature, sciences de l'information et de la communication, sociologie - et postures énonciatives. Les textes sont rassemblés autour de trois axes : « Se raconter : un ethos scientifique ? », « Se raconter : un engagement public ? » et « Raconter son terrain : se raconter ? ».

Biographie

Anne Piponnier, professeure des universités en sciences de l'information et de la communication à l'Université de Lorraine, est membre du Centre de recherche sur les médiations. Ses travaux portent sur les pratiques de communication scientifique dans une perspective socio-anthropologique.

Céline Ségur, maître de conférences en sciences de l'information et de la communication à l'Université de Lorraine, est membre du Centre de recherche sur les médiations. Ses travaux portent sur la réception et les publics des médias, avec une approche épistémologique.