Itinéraire d'un maître d'école en Vendée : quand je serai grand, je serai régent
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 294 pages
Poids : 480 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-36746-756-6
EAN : 9782367467566

Itinéraire d'un maître d'école en Vendée

quand je serai grand, je serai régent

de

chez La Geste

Paru le | Broché 294 pages

Tout public

4.95 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Itinéraire d'un maître d'école en Vendée

Il était logique qu'après mes souvenirs d'enfant aux genoux écorchés cela débouchât sur ceux de l'adolescent puis de l'adulte devenu « régent », comme le désirait tant mon père. Finalement, ce métier d'instituteur, que je n'avais pas vraiment choisi, m'aura permis de rester proche de l'enfance, même si son exercice a été l'occasion d'autres écorchures, moins visibles, mais peut-être moins superficielles. C'est sans doute le prix à payer quand on suit une autre route que celle tracée par l'institution. Métier passionnant, mais usant, que celui d'instituteur, fait d'autant d'hésitations, de doutes que de satisfactions. Je l'ai exercé avec la personnalité, la conscience et la liberté auxquelles m'avait préparé mon éducation. Un long parcours semé d'embûches, d'erreurs, de déceptions, de gratifications aussi, heureusement. J'étais parti de presque rien et je suis arrivé à pas grand-chose, mais au bout du compte avec un « bilan globalement positif », cela dit pour plagier, au choix, Georges Marchais en 1979 ou Jean Ferrat en 1980, sachant qu'ils ne mettaient pas vraiment la même chose derrière la formule. J'ai quand même pu semer des graines qui ont parfois germé et changé quelques personnes, même si elles n'ont pas changé le monde, ni l'école.

J'ai bien aimé ce métier que j'ai malgré tout quitté sans regrets pour une retraite tantôt bien remplie, tantôt oisive, mais bien méritée... enfin, je trouve.

Biographie

Jacques Braud, issu d'une famille de marins-pêcheurs de Croix-de-Vie, fils de Marcelle, « femme au foyer », et de Ludo, facteur des PTT, a enseigné dans les écoles rurales publiques de Vendée, exerçant un métier de passeur qui lui a permis de faire profiter de nombreux élèves de ses talents de conteur et de musicien ainsi que de son attachement à la culture et à la langue poitevines.