Je serai le feu
facebook twitter

Fiche technique

Format : Relié
Nb de pages : 333 pages
Poids : 934 g
Dimensions : 17cm X 25cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-36012-126-7
EAN : 9782360121267

Je serai le feu

chez la Ville brûle

Paru le | Relié 333 pages

les poèmes anglophones inédits ont été traduits par Clémentine Beauvais


Les libraires en parlent

(LE COMPTOIR DES MOTS)

Découvrez la vie et les poèmes d'une cinquantaine de poétesses avec cette anthologie subjective illustrée par Diglee, passionnée de poésie qui sait donner envie de plonger à la découverte du reste des œuvres de ces femmes talentueuses !

(ATOUT LIVRE)

Passionnée de poésie depuis sa plus tendre enfance, Diglee s'aperçoit un jour avec horreur qu'elle ne lit que des poètes hommes !

Elle décide donc de partir à la recherche de poétesses, et en découvre à foison. Ce livre rassemble 50 grandes artistes, toutes introduites par l'autrice, et rien que pour ces introductions la lecture est un bonheur ! L'enthousiasme de Diglee est très communicatif, ses lectures sont d'une grande sensibilité, et on a hâte de découvrir Claude de Burine, Audre Lorde, Joumana Haddad, Marie Nizet, Annie Koltz, et bien d'autres. Quelques poésies sélectionnées (parfois traduites pour la première fois en français, par la talentueuse Clémentine Beauvais) donnent un aperçu de l'oeuvre de chacune, et nous invitent à poursuivre parfois notre découverte vers d'autres recueils...

On note aussi que l'objet en lui-même est très, très beau : couverture toilée, très nombreuses illustrations à la plume, papier de qualité.

En voilà une bonne idée de cadeau !

Quatrième de couverture

« Qu'elles soient invisibilisées, oubliées, ou au contraire adoubées et reconnues, ces cinquante femmes m'ont parlé et toutes m'ont profondément inspirée.

Je souhaite vous faire découvrir ces poétesses qui sont aujourd'hui ma famille. Filles de la Lune, prédatrices, mélancoliques, magiciennes, excentriques, insoumises, alchimistes du verbe, consumées... telles sont mes compagnes de voyage - qui sont à présent les vôtres.

Laissez-moi vous guider page après page à travers leurs vies et une sélection très personnelle de leurs vers, illustrés par mes soins. »

Diglee