Journal de 5 à 7

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 459 pages
Poids : 550 g
Dimensions : 15cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-38284-128-0
EAN : 9782382841280

Journal de 5 à 7

de

chez Ed. des Equateurs

Collection(s) : Equateurs littérature

Paru le | Broché 459 pages

21.00 Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

édition Agathe Fallet | préface Philibert Humm


Quatrième de couverture

Il y a le talent - cette explosion selon René Fallet - et le « savoir-faire » qu'on apprend à l'école ou à l'établi. Il avait les deux, une prédisposition au talent que la passion pour l'écriture amena à son meilleur niveau.

Il y a la vie et il y a le « savoir-vivre » qui ne signifie pas la vie avec un mode d'emploi mais, pour René Fallet, l'expression d'une hypocrisie généralisée à laquelle il tourne résolument le dos.

La littérature lui tient lieu de savoir-vivre. Grave erreur de sémantique. D'après ses propres notes, il se déchire avec entrain à tous les barbelés que crée son imagination, il s'ennuie mortellement entre deux pages et s'ennuie déjà moins quand il écrit qu'il s'ennuie. Son goût pour la chose écrite avec grâce, quel qu'en soit le sujet, littéraire, poétique, vélocipédique, footballistique ou halieutique, occupe une grande partie de son temps mais il s'ennuie dès qu'il lève les yeux de son pupitre. Alors, il tombe amoureux, et, croyant vivre un grand amour, il se prépare de tout son coeur à survivre dans ses décombres.

Bref, il ne sait pas s'y prendre avec la vraie vie et ce n'est pas pour rien qu'il écrit en lettres géantes sur le mur de sa chambre « La vraie vie est absente ».

Paradoxalement, rien ne ressemble plus à la vraie vie que ces 450 pages de littérature singulière, inconvenante, surprenante et si parfaitement honnête...

Biographie

René Fallet (1927-1983), écrivain populaire, a publié de nombreux romans, dont la plupart ont été adaptés au cinéma (La Soupe aux choux, Le Triporteur, Porte des Lilas, Un idiot à Paris, Les Vieux de la vieille...). Il a reçu le prix Interallié 1964 pour Paris au mois d'août.

Du même auteur : René Fallet