Kurt Gerstein : l'ambiguïté du bien
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 221 pages
Poids : 305 g
Dimensions : 14cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-84736-473-6
EAN : 9782847364736

Kurt Gerstein

l'ambiguïté du bien

de

chez Nouveau Monde éditions

Paru le | Broché 221 pages

Tout public

19.30 Indisponible

postface Léon Poliakov


Quatrième de couverture

Kurt Gerstein - L'ambiguïté du bien

Officier nazi, engagé volontaire dans les SS, Kurt Gerstein était responsable de l'approvisionnement de l'acide prussique (Zyklon B) dans les camps d'extermination. Parallèlement à cette fonction qui faisait de lui un complice des bourreaux, il chercha à avertir sans relâche les puissances occidentales, les pays neutres et le Saint-Siège des massacres perpétrés contre les Juifs dans les chambres à gaz.

Qui fut donc Gerstein ? Quels mobiles guidèrent son action ? Que fit-il exactement pour saboter la machine d'extermination nazie ? Quel fut le prix de son engagement ? Comment ce protestant si croyant, plusieurs fois arrêté par la Gestapo et opposant au national-socialisme, put-il devenir un acteur du génocide du fait de ses fonctions, mais aussi un inlassable témoin ?

Confrontant les correspondances de Gerstein, les témoignages et les extraits du rapport qu'il a lui-même rédigé, l'auteur brosse le portrait d'un homme ayant pénétré dans l'enfer avec l'intention de témoigner devant le monde et d'aider les victimes. Il en révèle aussi les contradictions et les ambiguïtés. Plus qu'une biographie, ce texte examine non seulement l'attitude des bourreaux mais aussi celle des « spectateurs » que Gerstein aura essayé d'alerter par tous les moyens face à la « solution finale de la question juive », sans jamais obtenir la réaction espérée.

Kurt Gerstein a inspiré Costa-Gavras pour son film, Amen.

Biographie

Saul Friedländer est l'auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels Hitler et les États-Unis, 1934-1941 (Seuil, 1966), Pie XII et le IIIe Reich (Seuil, 1964), Réflexions sur l'avenir d'Israël (1969), Reflets du nazisme (1982), Quand vient le souvenir (1998). Il a codirigé, avec Élie Barnavi, Les Juifs et le XXe siècle - Dictionnaire critique (Calmann-Lévy, 2000). En 2007, il a reçu le prix de la Paix décerné par les libraires allemands. Les années d'extermination (1935-1945) a reçu en 2008 le prix Pulitzer dans la catégorie « Documents ».

Léon Poliakov qui signe la postface de cet ouvrage fut un des premiers historiens de la Shoah. Ancien directeur de recherche au CNRS, il assista Edgar Faure au procès de Nuremberg. Il a publié de nombreux ouvrages, dont Le mythe aryen, La causalité diabolique, Les totalitarismes du XXe siècle, Le bréviaire de la haine et Une histoire de l'antisémitisme.

Du même auteur : Saul Friedländer