L'affaire Vanneste : la mise à mort de la liberté d'opinion
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 199 pages
Poids : 258 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7554-0247-6
EAN : 9782755402476

L'affaire Vanneste

la mise à mort de la liberté d'opinion

de

chez F.-X. de Guibert

Collection(s) : Politique sciences humaines

Paru le | Broché 199 pages

Tout public

20.30 Indisponible

préface Jean-Yves Le Borgne


Quatrième de couverture

L'affaire Vanneste est une affaire d'État.

Elle doit être qualifiée ainsi dans la mesure où elle atteint en profondeur les fondements de la démocratie : liberté d'opinion et son corollaire, liberté d'expression.

Elle n'intéresse pourtant que peu de monde : l'ébranlement de la société qu'elle génère se produit dans l'indifférence majoritaire.

La France pense être un pays de liberté. Derrière l'apparence flatteuse, est-ce encore vraiment la réalité ? Ou bien serions-nous devenus, sans nous en apercevoir, un peuple de rhumatisants... dans l'ordre de la pensée ?

Pour nous en rendre compte, revisiter l'affaire Vanneste sera un petit test d'effort, un parcours de santé, une occasion de nous dégourdir les jambes et les méninges, tant il est vrai que, selon le bon mot d'un hebdomadaire satirique paraissant le mercredi, «la liberté ne s'use que si on ne s'en sert pas» !

«À force de dire par la loi où est la vérité, ceux qui espéraient pouvoir la découvrir par un effort intellectuel se sentiront non seulement dispensés, mais encore mal venus à poursuivre leur chemin. En bannissant les mots, on croit à tort éteindre les pensées. La perspective d'un peuple sous barbituriques n'est qu'une illusion de paix et de concorde. La cohorte de ceux qui ploient aujourd'hui sous les lois mémorielles et porteuses d'une image définitive de l'histoire, risque de s'habituer à ce qu'on lui montre où est le vrai. Les penseurs et les philosophes sont accoutumés à dire non. N'en éteignons pas la race...»

Jean-Yves Le Borgne

Avocat au Barreau de Paris

Président de l'Association des Avocats Pénalistes

Du même auteur : François Billot