L'Américaine
facebook twitter

L'Américaine

de

chez Editions les Escales

Collection(s) : Domaine français

Paru le | Broché 464 pages

Grand format Livre broché
20.90 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Thierry LIMON DUPARCMEUR (LIBRAIRIE SAINTE-HORTENSE)

Ce roman est le deuxième volet de l’œuvre romanesque que Catherine Bardon avait initiée avec « Les Déracinés », l’histoire d’une famille juive autrichienne, les Rosenheck, qui émigrera, faute de solution alternative, en République Dominicaine placée sous le joug, à l’époque, du dictateur Rafael Trujillo.

Ruth, la fille de Wilhelm et Almah Rosenheck, est née là-bas. A vingt ans, au début des années 60, elle décide de poursuivre ses études de journalisme aux Etats-Unis. Mais la Dominicaine, d’origine autrichienne, en deviendra-t-elle pour autant « l’Américaine » ?

Sur un fond historique bien documenté, ce roman, écrit dans un style classique, sans aspérité mais agréable à lire, aborde la question que chaque être humain peut se poser sur le choix de sa destinée face au poids de sa propre histoire, de sa culture, de ses origines.

« L’angoisse est le vertige de la liberté » écrivait Sartre. Et c’est bien de cette angoisse-là dont souffre l’héroïne de Catherine Bardon.

L'Américaine

Septembre 1961. Ruth quitte son pays natal, la République dominicaine gangrenée par la dictature, laissant derrière elle son enfance, Almah, sa mère, et son frère. En ligne de mire New York, l'université, un stage au Times...

Elle vit bientôt au rythme du rock, des amitiés et des amours. Des bouleversements du temps aussi : la marche pour les droits civiques, les frémissements de la contre-culture, l'opposition de la jeunesse à la guerre du Vietnam...

Mais Ruth se cherche. Qui est-elle vraiment ? Dominicaine, Juive autrichienne, Américaine d'adoption ? Où va-t-elle construire sa vie, elle dont les parents ont dû tout fuir et se réinventer ?

Entrelaçant petite et grande histoire, des Etats-Unis des années 1960 à la République dominicaine en proie à la guerre civile, ce roman explore la question de l'identité, de l'importance de la mémoire et de la quête des racines.

Avec ce magnifique portrait de jeune femme, entre attachement à la terre de l'enfance, poids de l'héritage familial et blessures de l'histoire, Catherine Bardon poursuit la fresque romanesque inaugurée avec Les Déracinés.
Septembre 1961. Ruth quitte la République dominicaine en pleine guerre civile pour s'installer à New York où elle rêve de devenir journaliste. Elle s'intègre parfaitement à la ville mais s'interroge sur ses racines, elle qui est dominicaine née de parents juifs autrichiens et américaine d'adoption. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 464 pages
Poids : 570 g
Dimensions : 14cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-36569-444-5
EAN : 9782365694445

Du même auteur : Catherine Bardon