L'Amérique : 1965-1979 : chroniques
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 346 pages
Poids : 335 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-246-74071-1
EAN : 9782246740711

L'Amérique

1965-1979
chroniques

de

chez Grasset

Paru le | Broché 346 pages

19.30 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais par Pierre Demarty | préface Pierre-Yves Pétillon


Les libraires en parlent

Mr julien de la panneterie (Millepages Librairie)

Une série d’essais, ruminations, reportages vécus au bord du gouffre séparant la vie réelle de l’Amérique de ses légendes favorites. Un relevé intime du paysage social américain entre 1965 et 1990, un paysage fracturé comme celui, tout intérieur, mental, de l’auteur.

"je me fais l’effet d’une somnambule, sensible uniquement à l’étoffe dont sont faits les mauvais rêves, aux fous, aux rôdeurs tapis dans l’ombre, aux enfants perdus, à toutes les armées de l’ignorance qui s’agitent dans la nuit. Je ne suis pas un microcosme de la société. Je suis une femme de 34 ans qui a de longs cheveux raides, un vieux bikini et une crise de nerfs, assise sur une île au milieu du Pacifique à attendre une lame de fond qui ne vient pas." - Joan Didion 1969

Une histoire personnelle et cohérente de l’Amérique de L.A à N.Y, de J.Wayne aux Doors, des Hippies aux Black Panthers.... On songe à la force de persuasion captivante des investigations de Norman Mailer autant qu’à la fragilité si émouvante de Sylvia Plath - fameuse poétesse américaine - captive, sous sa cloche de détresse.

Quatrième de couverture

L'Amérique

« Par la finesse de son intelligence et l'acuité de son regard, Joan Didion a saisi l'âme de l'Amérique. » - The New York Times

« Je me fais l'effet d'une somnambule, sensible uniquement à l'étoffe dont sont faits les mauvais rêves, aux fous, aux rôdeurs tapis dans l'ombre, aux enfants perdus, à toutes les armées de l'ignorance qui s'agitent dans la nuit. Je ne suis pas un microcosme de la société. Je suis une femme de 34 ans qui a de longs cheveux raides, un vieux bikini et une crise de nerfs, assise sur une île au milieu du Pacifique à attendre une lame de fond qui ne vient pas. » - Joan Didion, 1969

Redécouverte en 2007 grâce à L'Année de la pensée magique, Joan Didion fut d'abord et avant tout l'une des plus fines chroniqueuses de l'Amérique désaxée des années 60 et 70. Les onze textes ici réunis (restés à ce jour inédits en France et parés d'une aura quasi mythique aux Etats-Unis) nous entraînent dans une plongée en immersion au coeur du quartier hippie de San Francisco en 1967 ; à la rencontre de John Wayne, des Doors ou des Black Panthers ; dans les collines de Los Angeles terrorisées par la « famille » Manson ; à New York en proie à l'hystérie collective au lendemain d'un meurtre à Central Park ; sur la plage hawaïenne de Tant qu'il y aura des hommes ; ou encore dans les méandres des fêlures mentales de Joan Didion elle-même, qui par la force ensorcelante de son écriture ne cesse de surprendre, de déranger, et d'émouvoir.

Biographie

Joan Didion, née en 1934 à Sacramento, en Californie, est l'une des plus importantes figures des lettres américaines de ce dernier demi-siècle. Romancière, essayiste, journaliste et scénariste, elle a connu la consécration en France avec L'Année de la pensée magique (Grasset, 2007), couronné par le prix Médicis de l'essai.

Du même auteur : Joan Didion