L'Amérique de Philip Roth
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 1134 pages
Poids : 844 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-014110-4
EAN : 9782070141104

L'Amérique de Philip Roth

de

- Pastorale américaine
- J'ai épousé un communiste
- La tache
- Le complot contre l'Amérique

chez Gallimard

Collection(s) : Quarto

Paru le | Broché 1134 pages

25.00 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Josée Kamoun


Les libraires en parlent

Chronique Page des libraires, rédigée par Coline Hugel Librairie La Colline aux Livres (Bergerac)

Philip Roth a causé une immense peine à ses lecteurs en annonçant l’année dernière son départ à la retraite. Pour nous consoler, les éditions Gallimard publient ce superbe volume « Quarto » qui regroupe quelques-unes de ses œuvres majeures, notamment la fameuse Trilogie américaine. Auteur essentiel du xxe siècle, Philip Roth aura décrit au fil de ses romans une Amérique préoccupée par sa politique, sa sexualité, son Histoire. Les quatre romans choisis sont un peu la quintessence de son œuvre. On y retrouve toute son intelligence et son talent d’analyste. Biographe de son pays, il s’est toujours senti proche des mots d’Henry James : « Nous travaillons dans le noir – nous faisons ce que nous pouvons –, nous donnons ce que nous avons. Notre doute est notre passion, et notre passion notre travail. Le reste relève de la folie de l’art. » Cette édition est une belle manière de célébrer celui qui n’a toujours pas reçu le prix Nobel de littérature, pourtant tellement mérité.

Quatrième de couverture

Ce volume parcourt cinquante années de l'histoire américaine, de l'avant-guerre aux années 1980, au sein de la communauté juive de Newark, une banlieue new-yorkaise. Une histoire parfois reconsidérée que le romancier se réapproprie sans souci de chronologie : l'Amérique de Philip Roth. Partant du mouvement de la contre-culture des années 1960 en lutte contre la guerre du Viêtnam (Pastorale américaine), il revient sur la guerre froide et la croisade anticommuniste des années 1950 (J'ai épousé un communiste), passe par le politiquement correct des années 1970-1980 (La tache), et se «projette» dans d'hypothétiques années 1940 (Le complot contre l'Amérique), où le fascisme et l'antisémitisme gagnent les États-Unis. En contrepoint d'une sévère critique de la société américaine, Philip Roth tisse une fine analyse des mécanismes de l'homme pris au piège de l'imprévisible. Confrontés à de grands bouleversements, des destins se brisent soudain sous l'effondrement des illusions, des secrets, des certitudes sur lesquels reposaient des vies idéales, prototypes du rêve américain.

Quatre oeuvres sur l'identité de l'individu pris dans la tyrannie des mythes américains. Quatre oeuvres sur «le bel avenir américain qui semblait promis, celui qui devait naître en toute logique du solide passé américain, issu d'un processus sans rupture où chaque génération gagnait en intelligence, parce qu'elle connaissait les limites et l'inadéquation des aînés, dont elle savait dépasser l'étroitesse d'esprit pour jouir pleinement des droits conférés par l'Amérique, pour s'affranchir des habitudes et des attitudes juives, pour s'émanciper de l'insécurité du vieux monde et des vieilles obsessions, et, enfin conforme à l'idéal, vivre parmi ses pairs, sans complexes» (Pastorale américaine).

Du même auteur : Philip Roth