L'amiral de Trogoff : marin et gourmet
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 250 pages
Poids : 1500 g
Dimensions : 30cm X 26cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-916687-29-2
EAN : 9782916687292

L'amiral de Trogoff

marin et gourmet

de

chez le Cormoran

A paraître le | Broché 250 pages

Tout public

39.00 À paraître chez l'éditeur

préface de Pierre Gagnaire | illustrations de David Le Quément | avec la participation du lycée Savary-Ferry d'Arras et des contributeurs du monde de la Marine


Quatrième de couverture

L'amiral de Trogoff

Marin et gourmet

1767, Jean Honoré de Trogoff s'engage dans la marine comme jeune officier. En 1793, ayant gravi tous les échelons de la hiérarchie de la Marine royale, l'amiral de Trogoff reste connu pour avoir livré la flotte française aux Anglais. Ce brillant marin breton, né dans la région de Tréguier, s'était pourtant illustré avec Kerguelen et en combattant pour l'indépendance des États-Unis. Déclaré hors la loi par la Convention, il se réfugie avec son vaisseau de 118 canons Le Commerce de Marseille à l'île d'Elbe, il y mourra dans d'étranges circonstances que nous évoquerons.

Nous mènerons une enquête méticuleuse sur sa carrière et sur la période de Toulon. Nous convoquerons comme témoins à l'Histoire : Thiers, Guérin, Dumas, Trousset, Puissant de Molimont, etc. Nous découvrirons des archives oubliées, des dépositions précises, des lettres de Trogoff et de ses correspondants. Nous saurons enfin quel est le vrai rôle que joua l'amiral de Trogoff à Toulon.

Cependant, une autre facette du personnage nous intéresse, sur les vaisseaux où il est embarqué le capitaine de vaisseau puis contre-amiral de Trogoff va superviser toutes les commandes d'achats alimentaires, les noter scrupuleusement. Ainsi va-t-il acheter de grandes quantités de vaisselle, des dizaines de plats, saucières, chocolatières, moulins, couverts et ustensiles de cuisine que l'on ne s'attend pas à trouver à bord. Il va inventorier les perdrix, grives, volailles, jambons, andouilles, oeufs, cassonnade, câpres, pâtes, légumes, condiments et sauces. Ce n'est plus un navire mais un vaisseau étoilé, ce n'est pas un bâtiment de guerre mais un navire de restauration ! Sans parler des bouteilles grand cru, flacons d'alcools, carafes et autres Marie- Jeanne. Les tonneaux du navire se décomptent à l'aune des barriques de vin !

Sous le parrainage du chef étoilé Pierre Gagnaire, les élèves du lycée professionnel Savary- Ferry d'Arras ont recréé ces menus et travaillé fidèlement les plats de la Révolution, reproduits dans cet ouvrage.

Du même auteur : Luc Corlouër