L'amour après
facebook twitter

L'amour après

de

chez Grasset

Paru le | Broché 156 pages

Grand format Livre broché
16.00 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

avec Judith Perrignon


Chronique Page des libraires, rédigée par Sarah Gastel Librairie Terre des livres (Lyon)

C’est en ouvrant à quatre-vingt-neuf ans « sa valise d’amour » renfermant lettres, petits mots, notes adressés par les hommes de sa vie, que Marceline Loridan-Ivens exhume ses souvenirs amoureux pour parcourir cette contrée inconnue qu’est l’amour. L’amour après les camps précisément. Comment aimer, être aimée, désirer quand on a « tout vu de la mort sans rien connaître de l’amour » ? Quand on se retrouve nue pour la première fois à quinze ans sous l’ordre et le regard méprisant d’un nazi ? Au fil de ces fragments retrouvés provoquant des confidences, l’écrivaine, « fille de Birkenau », raconte sa progressive réconciliation avec son corps, entre la jeune fille et la rescapée, les pulsions de vie et de mort. On la découvre aussi dans les années 1950 à Saint-Germain-des-Prés promenant sa chevelure rousse et amoureuse, éconduisant Georges Perec et d’autres prétendants. Il y sera aussi question de sa désillusion du mariage, de son anticonformisme, et de sa rencontre avec le grand amour de sa vie, le cinéaste Joris Ivens. De ses mots solaires, éclatants de jeunesse et lucides, Marceline Loridan-Ivens, émouvante et étonnante, donne à voir une vie en mouvement, profondément libre.

L'amour après

« Le téléphone sonne. C'est Charlotte qui
m'appelle d'Israël. Nous étions dans la même
classe à Montélimar. Elle a été arrêtée après
moi, mais je ne l'ai pas croisée à Birkenau.

- Qu'est-ce que tu fais en ce moment ? demande-t-elle.

- Je travaille sur l'amour.

Un silence alors, comme si le mot amour
s'égarait, se cognait dans sa tête. Elle ne sait
qu'en faire.

- L'amour au camp ou quoi ?

- Après les camps.

- Ah, c'est mieux. L'amour au camp, j'en
ai pas vu beaucoup. »

Comment aimer, s'abandonner, désirer,
jouir, quand on a été déportée à quinze ans ?

Retrouvant à quatre-vingt-neuf ans sa « valise d'amour », trésor vivant des lettres échangées avec les hommes de sa vie, Marceline
Loridan-Ivens se souvient...

Un récit merveilleusement libre sur l'amour
et la sensualité.
Déportée au camp d'Auschwitz-Birkenau à l'âge de 15 ans, M. Loridan-Ivens relate comment son expérience de condamnée a pu la transformer en un être aimant et aimé, une fois libérée dans le Paris d'après-guerre. Devenue actrice et scénariste, elle livre un témoignage sensible. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 156 pages
Poids : 185 g
Dimensions : 13cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-246-81243-2
EAN : 9782246812432

Du même auteur : Marceline Loridan-Ivens