L'assujettissement des nations : controverses autour du règlement des différends entre Etats et investisseurs
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 170 pages
Poids : 230 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-84377-199-6
EAN : 9782843771996

L'assujettissement des nations

controverses autour du règlement des différends entre Etats et investisseurs

de

chez C.L. Mayer

Paru le | Broché 170 pages

Public motivé

18.00 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

avec la collaboration de Sarah Albertin


Quatrième de couverture

L'assujettissement des nations

Controverses autour du règlement des différends entre États et investisseurs

En 2012, le groupe énergétique suédois Vattenfall intentait une action en arbitrage contre l'État allemand, demandant plus de 4 milliards d'euros de dommages-intérêts à la suite de la décision de l'Allemagne de « sortir du nucléaire ». Cette affaire a mis au jour un mécanisme peu connu du grand public : le règlement des différends entre investisseurs et États (RDIE), permettant à une entreprise de porter un litige l'opposant à un État devant une juridiction privée. Émergeant dans un contexte marqué par les négociations autour des traités de libre-échange, le caractère symbolique du mécanisme faisait naître dans les opinions publiques occidentales la crainte d'une remise en cause des politiques publiques par les multinationales.

Cet ouvrage reviendra aux origines du droit international de l'investissement et du RDIE, pour en décrire ensuite le fonctionnement et les raisons qui ont conduit à son fantastique emballement depuis la fin des années 1990. L'ouvrage propose, enfin, des pistes pour repenser la question de l'investissement hors des matrices insensées de la marche aveugle vers le marché global unique et l'État mondial homogène.

Biographie

Renaud Beauchard est avocat, chercheur et consultant auprès de plusieurs organismes publics et privés à vocation internationale. Il collabore à la revue Esprit entre autres publications.

Sarah Albertin, avocate et juriste de formation, est actuellement secrétaire générale d'Amicus Curiae.