L'école, l'identité, la nation : histoire d'un entre-deux-France, 1914-1940

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 328 pages
Poids : 180 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-410-00982-8
EAN : 9782410009828

L'école, l'identité, la nation

histoire d'un entre-deux-France, 1914-1940

de

chez Belin

Collection(s) : Alpha

Paru le | Broché 328 pages

Public motivé

Poche
9.90 Disponible - Expédié sous 3 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

L'école, l'identité, la nation

Histoire d'un entre-deux-France, 1914-1940

D'une guerre à l'autre, l'école a-t-elle continué à « faire d'excellents Français » ? Pour y répondre, Olivier Loubes sonde l'institution scolaire depuis les circulaires ministérielles jusqu'aux cahiers d'élèves et à partir des débats nationaux. Car, ici, l'école est envisagée à la fois comme « institutrice de la nation » et comme produit de la nation.

Entre 1914 et 1940, le corps sacré de la patrie est gravement affecté par la mort de masse de la Grande Guerre : c'est un véritable désenchantement national qui touche l'école. Néanmoins, les instituteurs et les institutrices de l'entre-deux-guerres, accusés dans l'imaginaire politique d'être devenus pacifistes (intégraux) en 1940, après avoir été (trop) patriotes en 1914, ont bien continué à forger la francisation des écoliers, sans oublier de leur inculquer les devoirs patriotiques républicains.

Cet ouvrage montre comment les rapports troublants entretenus entre l'école et la nation n'ont cessé de forger une identité française en mouvement, de la France patriote à la France populaire, dans un entre-deux-guerres qui prend dès lors les allures d'un entre-deux-France.

Biographie

Olivier Loubes est historien de la nation, de l'enseignement et de l'imaginaire politique de la société française à l'époque contemporaine. Correspondant de la revue L'histoire, il a publié de nombreux travaux sur les rapports entre l'école et la République, notamment autour de la figure de Jean Zay, d'Ernest Lavisse et plus récemment sur la naissance du Festival de Cannes.