L'enfant et ses meurtriers
facebook twitter

L'enfant et ses meurtriers

psychanalyse de la haine et de l'aveuglement
huit récits cliniques

de

chez Gallimard

Collection(s) : Sur le champ

Paru le | Broché 345 pages

Public motivé

Grand format Livre broché
24.50 Disponible - Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

L'enfant et ses meurtriers

Psychanalyse de la haine et de l'aveuglement

Huit récits cliniques suivi de Lettre à Michel Onfray

Huit récits cliniques où Pierre Kammerer relate la cure psychanalytique d'adultes qui
ont subi, dans l'enfance, la haine de ceux qui étaient censés les aimer, leur père
ou leur mère. Ce qui caractérise ces patients, c'est l'aveuglement dans lequel ils se
sont enfermés pour ne pas démasquer la perversion d'un parent dont ils ne désespéraient pas d'être aimés. Aveuglement qui les conduit à rester dans la répétition des mêmes traumatismes, à ne pas se protéger du mal qu'on pourrait leur faire.

Pierre Kammerer parle ici d'une « clinique du témoin » où l'analyste réintroduit la Loi Symbolique (interdit du meurtre, de l'inceste...), prenant ainsi la place de l'autre parent, celui qui, au moment du trauma, s'était absenté alors qu'il aurait dû
l'empêcher. Cette restitution du témoin dans le patient lui-même permet à celui-ci d'instruire le procès de son « meurtrier » et d'éprouver la colère ou la haine séparatrices qui lui donneront la capacité de se protéger. Pour cela, il aura fallu aussi que
l'analyste « souffre » de ce qui a fait souffrir l'analysant, le lui traduise et porte avec lui, dans le transfert, la dénonciation de la perversion. C'est ce que nous enseignent ces huit récits cliniques.

Pour conclure, Pierre Kammerer répond à Michel Onfray qui, dans son Crépuscule d'une idole : L'affabulation freudienne, accusait Freud d'être cupide, menteur et partisan des régimes autoritaires, et la psychanalyse d'être « une hallucination collective appuyée sur des légendes ». Face au philosophe, dont les violentes attaques sont les alliées des pulsions de mort à l'oeuvre dans le monde, le psychanalyste se range résolument du côté du « travail de la culture » (Freud) pour qu'il se déploie sous le signe d'Éros.
P. Kammerer décrit la cure psychanalytique d'adultes qui ont subi, dans leur enfance, la haine d'un de leurs parents. En prenant la place du parent qui ne s'est pas interposé, l’analyste permet au patient d'éprouver la colère ou la haine qui lui permettra de se reconstruire. Il défend la psychanalyse et souligne le travail de Freud en réponse aux attaques de M. Onfray. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 345 pages
Poids : 500 g
Dimensions : 16cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-014472-3
EAN : 9782070144723

Du même auteur : Pierre Kammerer