L'engagement des Américains dans la guerre en 1917-1918
facebook twitter

L'engagement des Américains dans la guerre en 1917-1918

La Fayette, nous voilà !

chez Presses de l'Université Paris-Sorbonne

Collection(s) : Mondes contemporains

Paru le | Broché 607 pages

Public motivé

Grand format Livre broché
25.00 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

« La Fayette, nous voilà ! » s'exclame le lieutenant-colonel Stanton au cimetière Picpus à Paris, le 4 juillet 1917. L'aide de camp du général Pershing renoue, à cet instant, avec l'histoire franco-américaine du XVIIIe siècle.

Par une prouesse logistique sans pareille dans l'histoire navale, la marine américaine a acheminé à travers l'océan Atlantique, en 1917-1918, plus de deux millions d'hommes qui sont allés faire la guerre en Europe. Dans le même temps, elle a pris une part active à la guerre navale : blocus, guerre sous-marine, convois. Pour les jeunes Américains, la première expérience du feu fait découvrir la guerre moderne.

Marqué par la diversité ethnique et culturelle de ses hommes, par l'inexpérience de ses officiers, par sa faiblesse logistique et équipé en matériel notamment français, ce corps expéditionnaire n'a véritablement été engagé qu'en 1918. À la fin de la Grande Guerre, il y a plus de 116 000 morts américains dont 53 400 soldats tombés au feu, soit huit cents par jour, avec des taux de pertes avoisinant ceux des combattants alliés.

Pour les soldats américains blancs comme noirs, la Grande Guerre est d'abord un formidable apprentissage des savoirs militaires et une expérience de la guerre marquante pour la génération des Patton, Marshall ou MacArthur. Former et transporter, endivisionner et engager au feu des centaines de milliers d'hommes constitue un épisode central de l'expérience militaire des États-Unis dans une coalition alliée. Entrés dans la guerre en avril 1917 comme puissance navale à part entière, les États-Unis ont forgé un outil militaire complet : naval, terrestre, aérien un an et demi plus tard.

En 1917-1918, la « nation indispensable » entre de plain-pied dans le XXe siècle.
Deux millions d'Américains s'engagent pour combattre en Europe pendant la Première Guerre mondiale. Cette expérience militaire constitue un épisode central de l'identité nationale américaine du XXe siècle et aboutit à la création du premier lobby militaro-industriel. Issues d'un colloque, les contributions abordent l'histoire militaire, diplomatique, économique et culturelle de cet événement. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 607 pages
Poids : 1342 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
EAN : 9791023106664