L'épopée sibérienne : la Russie à la conquête de la Sibérie et du Grand Nord
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 822 pages
Poids : 1316 g
Dimensions : 17cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-940523-70-2
EAN : 9782940523702

L'épopée sibérienne

la Russie à la conquête de la Sibérie et du Grand Nord

de

chez Ed. des Syrtes

Collection(s) : Histoire et document

Paru le | Broché 822 pages

Public motivé

33.00 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

avant-propos d'Erik Orsenna


Quatrième de couverture

L'épopée Sibérienne

C'est une aventure grandiose, qu'aucun récit n'a encore retracé de cette manière : l'épopée sibérienne, la conquête des immenses espaces du nord de l'Asie par la Russie reste curieusement méconnue. Entamée alors que les Européens sont déjà en Amérique, elle conduit l'Empire des tsars jusqu'au Pacifique puis à l'Alaska. Qui en sont les acteurs ? Des dynasties de marchands provinciaux comme les Stroganov ou des Cosaques partis chercher fortune vers l'eldorado qu'ils imaginent. Mais très vite d'autres figures historiques vont leur succéder poursuivant l'élan de la conquête, à la rencontre du soleil levant, à la rencontre des peuples autochtones des steppes, de la taïga et de la toundra arctique. Ce sont des scientifiques de génie que le tsar Pierre le Grand envoie résoudre l'énigme de la séparation entre l'Asie et l'Amérique, ce sont des commerçants qui dominent les échanges avec la Chine et colonisent les côtes d'Amérique du Nord, ce sont des idéalistes qui rêvent d'autonomie ou de construire, loin de la capitale impériale, une autre Russie débarrassée des archaïsmes.

La « conquête de l'Est » par la Russie réveille bien vite d'autres appétits et rivalités. La géopolitique est au rendez-vous. Les Russes font face aux Mandchous, aux Chinois puis aux Japonais qui ont leurs propres visées sur ces espaces peu peuplés. Dès le XIXe siècle, les puissances européennes viennent aussi mener bataille dans cette lointaine partie du monde où la Russie défend âprement ses nouvelles possessions.

Le chantier fou du Transsibérien, les bagnes tsaristes, le Goulag stalinien, la conquête de l'Arctique : autant d'épisodes de cette Épopée sibérienne que l'on croirait sortis d'un roman mais qui reposent sur des sources souvent inédites et de nombreuses recherches sur le terrain. Ils sont relatés dans cet ouvrage avec autant de rigueur historique que de souffle narratif.

« Sans dénigrer cette fascination pour l'Ouest, pourquoi avoir tant dédaigné l'Est ? Et je ne parle pas de l'Orient, qui a toujours su vendre sa magie. Je pense aux immensités qui, à partir de l'Europe centrale, s'étendent jusqu'au Pacifique. Oui, pourquoi encore et toujours l'Ouest ? Et pourquoi presque jamais l'Est, ou si peu ? Étrange injustice parmi les points cardinaux. Trou incompréhensible dans notre curiosité. D'autant que, croyez-moi, la découverte de la Sibérie vaut mille fois en romanesque les chevauchées des diligences. »
Erik Orsenna

Biographie

Journaliste pendant une trentaine d'années, Eric Hoesli a travaillé pour la plupart des titres de la presse écrite suisse romande. Il a été rédacteur en chef de L'Hebdo en 1996, a fondé le quotidien Le Temps en 1997, avant de devenir son premier rédacteur en chef et directeur.
De 2005 à 2014, il a été directeur éditorial du groupe Edipresse puis de Tamedia et responsable des journaux romands 24 Heures, La Tribune de Genève, Le Matin, Le Matin Dimanche.
En 2014, il est nommé professeur à l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et professeur invité au Global Studies Institute (GSI) de l'université de Genève. Il dirige un programme commun aux deux institutions, consacré au monde russe, qui tend à développer les compétences multiculturelles des étudiants du point de vue anthropologique, économique, politique ou linguistique. Il a publié aux éditions des Syrtes, en 2006, À la conquête du Caucase. Épopée géopolitique et guerres d'influence, unanimement salué par la critique.