L'errant chérubinique
facebook twitter

L'errant chérubinique

de

chez Arfuyen

Collection(s) : Ombre, n° 11

Paru le | Broché 251 pages

Grand format Livre broché
17.00 Disponible - Expédié sous 6 à 10 jours ouvrés - COVID oblige
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'allemand et présenté par Roger Munier | postface de Gérard Pfister


Johannes Scheffler, dit Angelus Silesius (1624-1677) est né à Breslau en Silésie (aujourd'hui Wroclaw) dans une famille luthérienne de petite noblesse. Selon l'usage de l'époque, ses études l'amènent à un tour d'Europe : inscrit en mai 1643 à l'Université de Strasbourg pour étudier la médecine, la politique et l'histoire, il arrive à Leyde en septembre 1644, et enfin à Padoue en 1647.

Médecin de profession comme Paracelse, il se convertit au catholicisme en 1653 et entre dans l'ordre franciscain en 1661.
La même année il devient prêtre. C'est en 1657, à mi-chemin de sa conversion et son entrée dans les ordres, que paraissent les poèmes du Cherubinischer Wandersmann. Réédités dans une version augmentée en 1675, deux ans avant sa mort, ces poèmes s'inscrivent dans la plus haute tradition mystique, étonnamment proches de Maître Eckhart même si marqués aussi par l'expérience ardente d'un Jakob Böhme.

Leibniz range Silesius parmi ceux « dont les pensées extraordinairement audacieuses, remplies de comparaisons ardues... confinent à l'impiété ». De fait, de Hegel à Heidegger en passant par Schopenhauer, l'écho de son oeuvre sur la pensée profane n'a cessé de s'amplifier : « Cette avancée téméraire, écrit Roger Munier, cette tension hardie vers les confins dans l'approche du mystère tant de Dieu que de l'homme, peut-être est-elle pour nous l'écho le plus juste, sinon l'appel le plus directement adressé d'une voix qui a retenti il y a plus de trois siècles ? »

C'est dès la traduction du titre que Munier nous introduit à une nouvelle lecture. Car le mot Wandersmann n'a pas le sens premier de « pèlerin » (en allemand Pilger) : il évoque avant tout la marche, le cheminement, les voyages. Sans doute est-il « chérubinique » et pur, cet « homme en route » , mais il n'est qu'un homme en route. Son aventure est celle de tout homme en quête et voué à l'errance, à cette marche extatique dans le temps qui fait de l'âme, selon l'expression même de Silesius, « la tente errante de Dieu » (IV, 219).
Médecin, adepte un temps des Rose-Croix, converti au catholicisme et devenu jésuite, Angelus Silesius est un des plus grands mystiques dans la tradition de Maître Eckhart. Ces textes évoquent l'homme en quête et voué à l'errance. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 251 pages
Poids : 397 g
Dimensions : 16cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-84590-204-6
EAN : 9782845902046

Du même auteur : Angelus Silesius