L'espoir meurt en dernier
facebook google+ twitter

L'espoir meurt en dernier

guerre et captivité en Indochine, 1949-1954
avec la Légion étrangère

de

chez Rocher

Collection(s) : Lignes de feu

Paru le | Broché 189 pages

Public motivé

Grand format Livre broché
18.00 Délai de livraison : en fonction des délais fournisseurs, perturbés en cette période
Ajouter au panier Frais de livraison

préface de René Cagnat


Jeune officier au 3e régiment étranger d'infanterie stationné en haute région du Tonkin, Bernard Grué parcourra la RC4 de Langson à Cao Bang de 1949 à 1950. Il repoussera l'attaque de son poste 41 Est avant de rejoindre Dong Khè. Chargé de tenir l'un des points névralgiques de la citadelle avec un canon de 57, il résistera aux pilonnages et aux attaques du Viét-minh pendant deux jours et deux nuits. Le 18 Septembre 1950 au matin, une nouvelle fois blessé, inconscient, au milieu de ses légionnaires morts ou blessés, il tombe aux mains des attaquants.

Commencent alors quatre longues années de captivité dans la jungle et de « rééducation » à la chinoise par les commissaires politiques viéts. Le récit qui en est fait n'est jamais haineux à l'égard des populations et des gardiens, mais toujours teinté d'humour et d'optimisme courageux. Il apparaît comme une leçon de survie, d'espérance et d'humanisme...
Le colonel raconte les débuts de sa carrière militaire et en particulier ses quatre années de captivité après avoir été fait prisonnier par le Viêt Minh lors de la prise de la citadelle de Dong Khé. Il décrit les conditions d'emprisonnement dans le camp n°1, réservé aux officiers, et les techniques de rééducation des commissaires politiques. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 189 pages
Poids : 295 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-268-07578-5
EAN : 9782268075785