L'Etat face à la santé de la reproduction en Afrique noire : l'exemple du Congo-Brazzaville
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 336 pages
Poids : 475 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
EAN : 9782747558358

L'Etat face à la santé de la reproduction en Afrique noire

l'exemple du Congo-Brazzaville

de

chez L'Harmattan

Collection(s) : Etudes africaines

Paru le | Broché 336 pages

Public motivé

29.50 Disponible - Expédié sous 18 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

L'État face à la santé
de la reproduction en Afrique noire

L'exemple du Congo-Brazzaville

Identifiés comme fondement de toute vie humaine, les composants de la santé de la reproduction (fécondité, suivi prénatal, naissance, soins au nouveau-né, santé sexuelle, etc.) sont partout objets d'attentions particulières. Diverses prescriptions et proscriptions, variables selon les aires sociétales et culturelles, ont toujours existé pour les préserver, les garantir ou les améliorer. Quelles sont les pratiques lorsque sur un même terrain, et pour le même objet, les populations sont confrontées à des orientations différentes, voire opposées ou contradictoires ? Ces cas sont fréquents en Afrique, non seulement par le contact de peuples de différentes origines (notamment en milieu urbain) ou par la diversité de l'offre thérapeutique, mais aussi (et surtout) par l'intervention de l'état qui estime que ses orientations (essentiellement biomédicales) sont les mieux adaptées en la matière et use de coercition dans certains cas pour les faire triompher. Il ne s'agit donc pas seulement de considérer les pratiques des populations confrontées à une diversité d'orientations et d'offres thérapeutiques mais aussi de voir ce qu'elles font de celles venant de l'État.
A travers des enquêtes de terrain liant des techniques quantitatives et qualitatives auprès d'acteurs divers (acteurs « profanes » - usagers des services de santé, spécialistes locaux de santé non biomédicale, professionnels de santé biomédicale), Jean-Aimé DIBAKANA MOUANDA analyse l'impact de l'État sur les pratiques sanitaires des populations en matière de santé de la reproduction. Il en ressort des données fort complexes révélant des enjeux aussi bien politiques,économiques, sociaux que culturels qui, globalement, posent le problème de l'élaboration et de la mise en œuvre des politiques sanitaires en Afrique.

Biographie

Jean-Aimé DIBAKANA MOUANDA, docteur en sociologie de l'université Panthéon-Sorbonne, est chargé de cours à l'université Paris V (Sorbonne). Ses travaux, publiés dans les revues spécialisées en sciences sociales portent sur le changement social. Il s'intéresse à la gestion de la santé de la reproduction en Afrique depuis une dizaine d'années.