L'Evangile provençal. Volume 1, Depuis le 5 juin jusqu'au 5 décembre de l'an 26
facebook google+ twitter

Depuis le 5 juin jusqu'au 5 décembre de l'an 26

L'Evangile provençal. Volume 1

de

chez Presses du Midi

Paru le | Broché 199 pages

Tout public

Grand format Livre broché
17.00 Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

(d'après) Anna Katharina Emmerick, Clemens Brentano, Julien Maufrais


L'Évangile provençal

Volume I

Du 5 juin au 5 décembre de l'an 26 de notre Ère, le lecteur trouvera ici, d'après Anne-Catherine Emmerich (1774-1824), dont on dit souvent qu'elle fut la plus grande visionnaire de tous les temps, six mois de la vie du Christ et de ses proches, jusqu'à la fin des quarante jours de jeûne au désert. Il y a ici quatre auteurs qui ont travaillé avec persévérance le même sujet sur une période de 240 ans : au départ, Anne-Catherine Emmerich ; puis l'écrivain allemand, ami de Goethe, Clément Brentano (1778-1842), qui voulait consacrer une quinzaine de jours pour réaliser un reportage sur Anne-Catherine, mais qui est resté six ans pour consigner les récits extraordinaires qu'elle lui faisait et qui élabora ensuite, à partir de là, plusieurs livres à grand succès ; Julien Maufrais, prospecteur en géologie, qui a passé vingt ans de sa vie à corriger sur place, en Terre Sainte, tel ou tel détail des récits faits par A. C. Emmerich à Clément Brentano ; et Jacques Atlan qui donc, ici, commence un travail de réécriture des ouvrages de Clément Brentano en tenant compte des nombreuses rectifications et précisions laissées par Julien Maufrais, notamment (mais pas seulement), dans son livre Toutes les dates historiques des Évangiles enfin dévoilées, publié à compte d'auteur en 1998.

Lorsqu'elle parlait de ses Visions aux autres religieuses ou à ses supérieurs, Anne-Catherine Emmerich rencontrait le plus souvent de l'indifférence ou des moqueries ; lassée de cette hostilité, elle a prié Dieu de vouloir bien « lui retirer les Visions ». Il lui fut répondu que ce qu'elle recevait était très important, qu'elle devait faire effort pour le mémoriser de son mieux et qu'elle ne pouvait pas imaginer le nombre de personnes qui, plus tard, seraient aidées par ces récits.

Pourquoi cet Évangile est-il dit « provençal » ? Parce que, selon Anne-Catherine Emmerich, à partir de l'an 37 de notre Ère, Lazare et ses deux soeurs (Marthe et Marie-Madeleine), ainsi que Sidoine, Saint-Maximin et quelques autres sont effectivement venus évangéliser la Provence. Les premiers volumes de ces Récits sur les premiers temps de l'Ère chrétienne seront en quelque sorte déjà « centrés » sur tous ceux qui, une dizaine d'années plus tard, se retrouveront en divers lieux de la Provence romaine. Et puis ces Récits ont été écrits (ou réécrits) en Provence et sont publiés... aux Presses du Midi.

Chaque semaine, sauf l'été, et déjà pour la sixième année consécutive, vous pouvez entendre Jacques Atlan lire lui-même les récits de L'Évangile provençal sur RCF Méditerranée, Radio-Chrétienne en France, Toulon 105.1 FM. Jour et heure de diffusion du 21 septembre 2013 au mois de juin 2014 : le vendredi à 12 h 45.
A la fin du XVIIIe siècle, A.-C. Emmerich, bergère illettrée devenue religieuse augustinienne, a des visions de la vie du Christ. L'écrivain allemand C. Brentano les transcrit et les met en ordre. J. Maufray, géologue, a passé vingt ans à corriger les faits à partir des lieux historiques. Et J. Atlan propose ici, suite à son émission sur RCF Méditerranée, une "réécriture" de ces visions. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 199 pages
Poids : 317 g
Dimensions : 17cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-8127-0550-2
EAN : 9782812705502

Du même auteur : Jacques Atlan