L'herbe du diable ou la chair des dieux ?
facebook twitter

L'herbe du diable ou la chair des dieux ?

la prohibition des drogues et l'Inquisition

de

chez Editions Divergences

Paru le | Broché 194 pages

Tout public

Grand format Livre broché
15.00 Disponible - Expédié sous 6 à 10 jours ouvrés - COVID oblige
Ajouter au panier Frais de livraison

préface d'Anne Coppel


Le peyotl, appelé « la chair des dieux » par les ethnies amérindiennes du Mexique, est une plante psychotrope emblématique. Consommé durant les fêtes, entre chants et danses, il est utilisé lors de cérémonies religieuses pour deviner l'avenir et employé pour soigner différentes maladies psychosomatiques. Les bienfaits de cette plante étaient évidents pour les peuples qui la consommaient, notamment pour ses effets stimulant et coupe-faim. Mais les colonisateurs européens, missionnaires chrétiens en tête, trouvèrent cette plante éminemment maléfique. Non seulement elle rendait ses consommateurs ivres et déraisonnables, mais le culte que lui vouaient les Indiens ne pouvait qu'être l'oeuvre du démon. Ainsi ils la rebaptisèrent « herbe du diable » et, en 1620, l'Inquisition de Mexico publia un édit de prohibition du peyotl. Une mesure répressive qui toucha en premier lieu les Noirs, les Métis et les Mulâtres, les Mulâtresses en particulier, considérées comme les sorcières du Nouveau Monde. Cependant, malgré l'interdit et la répression, le peyotl continua d'être consommé durant la période coloniale et jusqu'à nos jours. Par cette monographie sur le peyotl, Alessandro Stella aborde plus largement la question des usagers de psychotropes et de leur prohibition, de la « guerre à la drogue » comme guerre aux « drogués », de l'instrumentalisation d'une guerre fondée sur « la morale » pour mener la guerre aux minorités racisées.
Une histoire de la consommation du peyotl, plante psychotrope employée lors de fêtes et en thérapeutique par les peuples indigènes du Mexique, depuis l'arrivée des colonisateurs européens et des missionnaires chrétiens. Considérée comme maléfique, elle fut proscrite par l'Inquisition de Mexico. L'auteur analyse comment cette interdiction fût utilisée par le pouvoir pour réprimer les minorités. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 194 pages
Poids : 246 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
EAN : 9791097088187

Du même auteur : Alessandro Stella