L'homme qui peignait les âmes
facebook twitter

L'homme qui peignait les âmes

de

chez Grasset

Collection(s) : Littérature française

Paru le | Broché sous jaquette 291 pages

Grand format Livre broché
20.00 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

(ATOUT LIVRE)

Peut-on peindre la beauté humaine pour louer Dieu ?
Dans la Palestine du XIe siècle, Metin Arditi retrace le parcours d'Avner, juif converti au christianisme pour apprendre l'art des icônes. Son destin croise celui de Mansour, marchand musulman plein de sagesse. Leur  amitié devient symbole de paix et de tolérance entre les trois religions, harmonie qui contraste avec l'arrivée des croisades.
Un roman plein de paix qui interroge le religieux et l'équilibre difficile entre tradition et liberté.
L'homme qui peignait les âmes

Acre, quartier juif, 1078. Comme il livre du poisson à un monastère, le jeune Avner tombe sur une icône. C'est l'éblouissement. « Il ne s'agit pas d'un portrait mais d'un objet sacré, lui dit le supérieur. On ne peint pas une icône, on l'écrit, et on ne peut le faire qu'en ayant une foi profonde. » Avner n'aura de cesse de pouvoir « écrire ». Et tant pis s'il n'a pas la foi, il fait comme si, acquiert les techniques, apprend les textes sacrés, se fait baptiser, quitte les siens. Mansour, un marchand ambulant musulman, le prend sous son aile. C'est l'occasion d'un merveilleux voyage initiatique dans tout le Proche-Orient, au terme duquel Avner devient l'un des plus grands iconographes de Palestine. Refusant de s'astreindre aux canons rigides qui régissent l'art des icônes, il ose reproduire des visages de gens de la vie ordinaire, cherchant dans chacun sa part de divin, sa beauté. C'est un triomphe, c'est un scandale. Se prend-il pour un prophète ? Quel sera le destin final de cet artiste qui a osé défier les règles sacrées de l'Église, et peut-être Dieu ?
Acre, 1078. Avner, adolescent juif, est ébloui par une icône dans un monastère. Il décide de se consacrer à cet art même s'il n'a pas la foi. Il se convertit, quitte sa famille et apprend les techniques et les textes sacrés jusqu'à devenir l'un des plus grands iconographes de Palestine. Il refuse de ne représenter que Dieu et les saints et ose peindre les visages de gens ordinaires. ©Electre 2021
Format : Broché sous jaquette
Nb de pages : 291 pages
Poids : 312 g
Dimensions : 15cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-246-82395-7
EAN : 9782246823957

Vos suggestions de lectures, par GleephTÉLÉCHARGEZ L'APP SUR MOBILE

Du même auteur : Metin Arditi