L'île au rébus : roman policier
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 381 pages
Poids : 248 g
Dimensions : 12cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-8126-1657-0
EAN : 9782812616570

L'île au rébus

roman policier

de

chez Rouergue

Collection(s) : Rouergue en poche , Assassins sans visages

Paru le | Broché 381 pages

8.80 Disponible - Expédié sous 5 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais par Ariane Bataille


Quatrième de couverture

Voilà vingt ans qu'Adam Killian est mort sur Groix, cette île où jamais aucun crime n'avait eu lieu de mémoire d'homme mais où ce retraité anglais, passionné d'entomologie, a été brutalement assassiné. Et depuis vingt ans sa belle-fille tient scrupuleusement le serment qu'elle lui a fait de ne rien déplacer dans son bureau, là où le défunt a laissé des indices qui permettraient à son fils de confondre son meurtrier, sans imaginer que celui-ci trouverait la mort quelques jours après lui ni que personne ne parviendrait à identifier le coupable. Tenu par sa promesse d'élucider cette quatrième affaire non résolue du best-seller Assassins sans visages, Enzo Macleod, le spécialiste des scènes de crime, débarque sur la petite île bretonne où nul ne souhaite voir ressurgir ce fait-divers infamant. Dans le bureau d'Adam Killian l'attendent un étrange rébus et les plus insondables secrets de la vie d'un homme.

Avec cette nouvelle énigme de sa série française, Peter May nous invite à un huis clos oppressant sur l'une des îles les plus fascinantes du littoral breton.

Biographie

Peter May habite depuis une dizaine d'années dans le Lot. Il a d'abord été journaliste avant de devenir l'un des plus brillants et prolifiques scénaristes de la télévision écossaise. Le Rouergue a publié sa série chinoise avant d'éditer la trilogie de Lewis (L'Île des chasseurs d'oiseaux, L'Homme de Lewis, Le Braconnier du lac perdu) qui l'a rendu célèbre.

Avis des lecteurs Voir les 2 avis

Sophie P. le 01/11/2021

A lire

J'ai bien apprécié ce livre, un peu long au départ mais il faut poursuivre absolument. Le final est étonnant

Du même auteur : Peter May