L'île du docteur Moreau, de H.G. Wells. Vol. 1
facebook twitter

Fiche technique

Format : Cartonné
Nb de pages : 47 pages
Poids : 416 g
Dimensions : 23cm X 30cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-413-03946-4
EAN : 9782413039464

L'île du docteur Moreau, de H.G. Wells

de ,

chez Delcourt

Collection(s) : Ex-libris

Paru le | Cartonné 47 pages

10.95 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

L'Île du docteur Moreau

Edward Prendick, unique survivant d'un naufrage, s'échoue sur une île dirigée d'une main de fer par le docteur Moreau, un scientifique naturaliste passionné de vivisection dont le talent n'a d'égal que l'absence de déontologie ou la profonde folie qui l'habite. Ses expériences donnent naissance à des chimères dérangées.

Questionnant l'expérimentation animale ainsi que le rapport de l'homme à la nature, L'Île du docteur Moreau reçoit un vif succès à sa sortie en 1896. H. G. Wells y expose à travers le prisme déformant de la SF ses idées nourries par des études en sciences naturelles, offrant au lecteur un décalage propice à la réflexion.

Biographie

H. G. Wells (1866 - 1946)
Herbert George Wells est issu d'une source de revenu avant de devenir une famille modeste britannique de la passion dévorante. Son premier livre, Kent. À sept ans, il découvre la lecture. La Machine à explorer le temps qu'il et l'écriture, à la suite d'un accident publie en 1895, fait la part belle à qui lui impose d'être alité, nourri un style dont il partage la paternité par les livres que lui fournit son père avec Jules Verne, la science-fiction, puis par la riche bibliothèque de la Ses oeuvres les plus connues, maison de campagne où travaille. L'île du docteur Moreau, L'Homme sa mère. Il obtient une bourse invisible. La Guerre des mondes pour étudier la biologie à la Normal sont aujourd'hui des classiques School of Science de Londres mais adaptés de nombreuses fois en images vit chichement. C'est lors de ces années à l'écran ou en BD. Diagnostiqué difficiles qu'il s'intéresse à la réforme de diabétique vers 1930, il décède le 13 août la société, sujet qui ne le quittera plus jusqu'à 1946, laissant derrière lui un héritage dont sa mort. L'écriture est d'abord pour lui une deuxième se nourrissent encore aujourd'hui bien des artistes.

Du même auteur : Stéphane Tamaillon


Du même auteur : Joël Legars