L'odyssée des vivants : et d'entreprendre mon coeur se remet à battre
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 184 pages
Poids : 260 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-35456-394-3
EAN : 9782354563943

L'odyssée des vivants

et d'entreprendre mon coeur se remet à battre

de

chez Diateino

Paru le | Broché 184 pages

Tout public

18.90 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

et Louise Browaeys


Quatrième de couverture

Juin 2058. Le monde s'est métamorphosé : la révolution écologique et humaniste est en marche. Olivia est la fondatrice de VerdiCity, entreprise florissante qui transforme les parkings en jardins potagers partagés.

À l'occasion du « Grand prix de l'entrepreneur vivant » qu'elle reçoit dans la Drôme, Olivia invite les personnes présentes à échanger autour des évolutions des dernières décennies. Au cours de six veillées, elle partage entre rires et larmes son parcours et le rôle fondamental qu'a eu pour elle le réseau d'entrepreneurs Volte. Chaque nuit a pour thème une émotion vécue dans sa quête d'un monde plus juste : surprise, joie, dégoût, peur, colère, amour. Ensemble, autour du feu, les participants se questionnent sur le management, le sens du travail et la transition écologique. Ils nous invitent à entreprendre, nous aussi, cette odyssée des vivants.

Fruit d'une rencontre entre Louise Browaeys (auteure d'Accompagner le vivant, facilitatrice et consultante en écologie) et le réseau d'entrepreneurs EVH, cette fable managériale interroge nos formes de gouvernance et nous invite à ouvrir et essaimer des espaces d'écoute et de partage.

« Un livre de management décalé et poétique sous la forme d'une captivante pièce de théâtre à plusieurs voix. »
Jean-Philippe Poupard, fondateur de formapart

« Ce livre m'aide à garder espoir en l'entreprise. [...] transformer une entreprise, c'est avant tout changer notre manière de travailler ensemble. C'est cette grande transformation que l'histoire d'Olivia nous appelle à commencer ! »
Benoit Halgand, étudiant membre du collectif « pour un réveil écologique »