La balance de l'action : traité d'éthique. Mizan al amal
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 297 pages
Poids : 375 g
Dimensions : 15cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-36013-420-5
EAN : 9782360134205

La balance de l'action

traité d'éthique

de

chez Riveneuve

Paru le | Broché 297 pages

Public motivé

version française et étude analytique par Hikmat Hachem | préface de Louis Massignon | présentation de Sadek Sellam


Quatrième de couverture

La balance de l'action

Rééditer les oeuvres du lettré et soufi Mohamed Abou Hamid Al-Ghazali (1058-1111), connu en Occident médiéval sous le nom de l'Algazel, fait pleinement sens pour l'islam contemporain confronté aujourd'hui aux défis de la modernité et aux évolutions chaotiques du monde musulman. Il est essentiel en effet - pour les Musulmans comme pour ceux qui vivent avec eux - de revenir aux textes - comme le traité d'éthique « Mizan al Amal » (la balance de l'action) - d'un esprit libre et inspiré. Al-Ghazali avait parfaitement assimilé les classiques grecs comme Aristote et Plotin pour philosopher et, allant plus loin par la mystique, tracer une morale toute musulmane.

Plaçant avant Descartes, le doute au coeur de toute réflexion philosophique comme théologique, il élabora sa vision de la vérité et de la Félicité (et pas seulement du bonheur) déduite de sa conversion au Soufisme. L'Ethique musulmane oscillait depuis le IIIe siècle de l'Hégire entre, d'un côté l'humanisme religieux développé par des auteurs attachés à l'orthodoxie comme Ibn Qotayba, Mawerdi et Ragheeb Al Asfahani, pour qui la culture musulmane se suffisait à elle-même et, de l'autre, les tenants de l'hellénisme comme Djahiz, Miskawayh et Tawhidi. Malgré la menace du terrorisme batinite, Al-Ghazali fit la synthèse, comme il avait concilié la mystique et le « bon sens » sunnite. Il témoigna d'une grande maîtrise de ce que Lévy-Bruhl appellera plus tard l'« art moral rationnel ». Sa vigueur intellectuelle, l'étendue de ses connaissances et la fermeté de sa foi lui conféraient une confiance en soi qui excluait toute crainte de dissolution de l'islam au contact avec les autres cultures.

L'exemple de cette gloire du « Salaf al djadid » (Nouveaux ancêtres) est de nature à stimuler l'Ijtihad dont a besoin l'Islam contemporain.

Biographie

Sadek Sellam est islamologue, auteur de plusieurs ouvrages ; ses travaux portent en ce moment sur l'islam contemporain et spécialement la décolonisation et « l'islam transplanté » en Europe. Il a aussi présenté « Connaître l'islam » tous les dimanches sur France 2, de 1983 à 1990. Il a commenté en 2016 la réédition chez Riveneuve de L'Algérie de demain de Mohand Tazerout.

Du même auteur : Muhammad ibn Muhammad Abu Hamid Gazâlî