La bibliographie et la sociologie des textes
facebook twitter

Fiche technique

Format : Relié sous jaquette
Nb de pages : 119 pages
Poids : 401 g
Dimensions : 22cm X 30cm
Date de parution :
EAN : 9782765404750

La bibliographie et la sociologie des textes

de

chez Electre-Ed. du Cercle de la Librairie

Collection(s) : Histoire du livre

Paru le | Relié sous jaquette 119 pages

Public motivé

15.00 Disponible - Expédié sous 11 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface Roger Chartier | traduit de l'anglais par Marc Amfreville


Quatrième de couverture

Définie comme l'«étude de la sociologie des textes», la bibliographie est invitée à étendre doublement son champ d'étude : d'une part, en établissant des protocoles de description et des formes de contrôle bibliographiques capables de prendre en compte tous les textes qui ne sont pas des livres ; d'autre part, en considérant que son objet est constitué par l'ensemble des processus de production, de transmission et de réception des textes - en toutes leurs formes. Loin d'être un savoir cantonné et auxiliaire, voué à l'inventaire et à l'interprétation de données formelles mises au service de l'édition de textes, la bibliographie ainsi redéfinie devient une discipline essentielle pour reconstituer comment une communauté donne forme et sens à ses expériences les plus fondamentales à partir du déchiffrement des textes multiples qu'elle reçoit, produit et s'approprie. En assignant ainsi à la bibliographie la tâche de comprendre les relations entre la forme et le sens, McKenzie efface les divisions anciennes entre sciences de la description et sciences de l'interprétation et il confère à la discipline, appuyée sur ses techniques propres, une position centrale dans l'étude des pratiques symboliques.

Cette nouvelle acception donnée à la bibliographie, large et ambitieuse, conduit à définir autrement les missions des institutions vouées à la conservation des textes : les bibliothèques. En un moment où, partout dans le monde, la réflexion est ouverte sur les fonctions et les structures des grandes bibliothèques, nationales ou non, forte est la pertinence des conférences de McKenzie, prononcées devant un auditoire sans nul doute préoccupé par le déménagement de la British Library dans son nouveau site de Saint Pancras.

Roger Chartier

Biographie

D.F. McKenzie est professeur de bibliographie et de critique textuelle à l'Université d'Oxford, Pembroke College. Ses premiers travaux bibliographiques ont été consacrés à la composition et à l'impression des pièces de Shakespeare. Ses recherches s'élargirent rapidement en direction d'une analyse historique des contextes de la production textuelle : l'organisation économique des imprimeries, le monde du travail, les formes de publication. Sa thèse est que tous les choix - tant économiques qu'esthétiques - qui contribuent à donner aux objets qui portent les textes leur forme physique (typographie, papier, encre, format, reliure, etc.) sont en eux-mêmes des actes d'interprétation historiquement déterminés et constituent les sources premières pour toute histoire de la lecture. Dans ces conférences, il plaide également pour l'extension de ce principe à tous les textes qui apparaissent sous des formes autres que le livre.

Il a publié entre autres The Cambridge University Press, 1696-1712, 2 vol., 1966 ; Stationer's Company Apprentices, 1605-1800, 3 vol., 1961-1978 ; Oral Culture, Literacy and Print in Early New Zealand, 1985 ; Bibliography and the Sociology of Texts, 1986.

Il prépare actuellement une édition des œuvres complètes de Congreve pour Oxford University Press, et est l'un des directeurs de la publication de A History of the Book in Britain qui sera publiée par Cambridge University Press.