La cavale : un peintre juif et son épouse dans la France des années 40 : Paris, Gurs, Langlade, Nice, Lunel, Gurs, Cévennes, Soisy-sous-Montmorency
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 242 pages
Poids : 248 g
Dimensions : 12cm X 19cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-35618-206-7
EAN : 9782356182067

La cavale

un peintre juif et son épouse dans la France des années 40
Paris, Gurs, Langlade, Nice, Lunel, Gurs, Cévennes, Soisy-sous-Montmorency

de

chez Ampelos

Collection(s) : Témoigner

Paru le | Broché 242 pages

Tout public

13.00 Disponible - Expédié sous 11 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean Vaché | préface Patrick Cabanel


Quatrième de couverture

La cavale

Un peintre juif et son épouse dans la France des années 40

« Quatre ans de peur, de malheur, de faim, d'arrestations, de camps de concentration, d'évasions, de fuites et de planques. »

Mai 1940 : la police française arrête Jacob Barosin et sa femme, deux réfugiés juifs qui vivent et travaillent à Paris depuis plusieurs années après avoir fui l'Allemagne nazie. C'est le début d'un long périple à travers la France, de camp d'internement (Gurs) en camp de travailleurs étrangers (GTE Langlade) et en hébergements tolérés (Nice, Lunel, Florac), et finalement la planque dans les Cévennes puis en région parisienne.

Sauvé de la déportation par un réseau d'amis et l'aide de Français engagés, dont les pasteurs Toureille, Gall et leurs paroissiens, Jacob Barosin est le témoin des miracles qu'un peu d'humanité peut réaliser dans un monde dominé par le Mal.

Biographie

Né en Lettonie en 1906 dans une famille juive aisée, Jacob Judey (Barosin) fit des études d'art à Berlin à la fin des années 1920. Après la Libération, et devant le refus des autorités françaises de le naturaliser, il a émigré aux États-Unis où il est devenu un peintre reconnu.