La compensation écologique : concepts et limites pour conserver la biodiversité
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 287 pages
Poids : 690 g
Dimensions : 17cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-85653-812-8
EAN : 9782856538128

La compensation écologique

concepts et limites pour conserver la biodiversité

de

chez Publications scientifiques du Muséum

Paru le | Broché 287 pages

Public motivé

26.00 Disponible - Expédié sous 7 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface Jean-Philippe Siblet


Quatrième de couverture

L'homme construit de nouvelles infrastructures (routes, bâtiments, espaces de loisirs, etc.) à une vitesse jamais vue auparavant. Or, si ces projets sont des vecteurs de développement économique et social, ils sont aussi une source importante de dégradation et de destruction d'espaces naturels. En cette période de crise écologique, il est urgent de chercher à réconcilier le développement avec la conservation de la biodiversité. La compensation est devenue un enjeu clé des politiques publiques de préservation de la biodiversité.

On compense de plus en plus les impacts d'aménagement par l'utilisation de l'ingénierie et de la restauration écologiques. Mais est-ce la solution ? Quels sont les impacts réels des projets d'aménagement et des mesures compensatoires sur la biodiversité ? Comment les mesurer ? Quelles sont les connaissances scientifiques sur la faisabilité et la durabilité des mesures compensatoires ? Comment faire de la compensation un outil efficace pour la préservation de la biodiversité ?

L'objectif de cet ouvrage est d'apporter une réflexion scientifique et critique sur la compensation écologique. À partir des sciences écologiques, l'auteur analyse le mécanisme de compensation et apporte des éclairages pour mesurer, évaluer, restaurer, comparer, ou encore suivre la biodiversité. Ce faisant, il montre que les mesures compensatoires se heurtent à de nombreuses limites et s'avèrent un moyen d'action très insuffisant face au rythme actuel de l'artificialisation des sols. Il propose une voie vers l'objectif d' « absence de perte nette de biodiversité », fondée sur l'évitement des impacts et une utilisation éthique et solidaire des espaces naturels.

Ce livre fait le point sur les connaissances scientifiques et techniques d'un sujet au coeur des préoccupations de développement durable. Il s'adresse à un large public : aménageurs, décideurs, gestionnaires d'espaces naturels, étudiants en sciences de l'environnement, citoyens intéressés par les questions d'environnement.

Biographie

Baptiste Regnery est docteur de l'université Pierre et Marie Curie et diplômé de l'École Normale Supérieure. Écologue et naturaliste, passionné par les enjeux de la transition écologique, il a travaillé 5 ans au Muséum national d'Histoire naturelle sur des problématiques de conservation de la biodiversité dans le contexte de l'aménagement des territoires.

Ses recherches l'ont amené à s'intéresser en particulier à la faisabilité de l'objectif d'« absence de perte nette de biodiversité » (désormais inscrit dans la « loi biodiversité » de 2016) et à ses implications techniques, organisationnelles et éthiques.

Plusieurs de ses travaux ont été primés. En 2010, il a été lauréat du prix étudiant EpE-Métro délivré par Entreprises pour l'Environnement suite à son mémoire intitulé « Comment préserver la biodiversité dans un objectif de développement durable ? ». En 2014, il s'est vu décerner le prix de thèse ITTECOP-IDDRIM (mention spéciale du jury) délivré par le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie (MEDDE) et l'Institut des routes, des rues, et des infrastructures pour la mobilité (IDRRIM).

La Compensation écologique est son premier ouvrage.