La construction sociale des bassins de production agricole : entre facteurs de coordination et liens de coopération

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 166 pages
Poids : 256 g
Dimensions : 15cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7592-2535-4
EAN : 9782759225354

La construction sociale des bassins de production agricole

entre facteurs de coordination et liens de coopération

de

chez Quae

Collection(s) : Nature et société

Paru le | Broché 166 pages

Professionnels

29.00 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Composés d'un ensemble de très petites entreprises et correspondant au système productif et agroalimentaire localisé (SPL et Syal), les bassins de production agricole sont animés par des collectifs humains capables de coordination. Cette aptitude permet leur réussite quantitative et qualitative, parce que ces communautés professionnelles élaborent des accords locaux avec le soutien de l'encadrement technique agricole et des collectivités territoriales. Cette construction sociale est la résultante de la coexistence localisée des trois modes de régulation des échanges sociaux : le don, le marché et la redistribution.

Ainsi se définit le « phénomène districal », où les liens de coopération et de solidarité par le don subsistent au sein de relations faites d'émulation et de concurrence.

Cet ouvrage est destiné aux professionnels de l'agriculture engagés dans le développement de leur bassin de production. Il donne des outils d'analyse et de diagnostic pour mener une étude de terrain, prendre du recul par rapport à son secteur d'activité et développer une nouvelle approche de son territoire. Il permet également de renforcer la réflexion sur les facteurs de coordination et les liens de coopération, en proposant une grille d'analyse particulièrement opérationnelle. Ouvrage de sociologie économique, il alterne constamment références théoriques et restitutions d'enquêtes de terrain.

Biographie

François Sarrazin, sociologue des organisations, a été pendant 25 ans enseignant-chercheur à l'École supérieure d'agriculture d'Angers. Intégré à deux équipes, l'une d'agronomes, l'autre d'oenologues, il a été coresponsable de deux programmes de cinquième année en agroécologie et en viticulture-oenologie, parties intégrantes de masters. Il s'est également intéressé aux rôles des élites agricoles et rurales dans le développement des territoires.