La couleur de l'aube
facebook google+ twitter

La couleur de l'aube

de

chez Sabine Wespieser éditeur

Collection(s) : SW poche

Paru le | Broché 218 pages

Poche Livre broché
10.00 Délai de livraison : en fonction des délais fournisseurs, perturbés en cette période
Ajouter au panier Frais de livraison

()

Haïti, aujourd’hui. Mais où est donc passé Fignolé, le jeune frère tant aimé, le militant des causes justes, disparu cette funeste nuit d’échauffourées à Port-au-Prince ? Ses deux sœurs loin de se résigner le cherchent – Joyeuse aussi libre et sensuelle qu’Angélique semble austère, effacée, dévouée à sa famille et à son peuple en souffrance – se relaient pour dire « le sauve-qui-peut quotidien », « la banalité quotidienne du désastre » sur cette île oubliée de Dieu, en proie aux désordres et à la misère.

On ne peut évoquer ce roman sans frissonner. Les mots dont nous ferons usage pour encenser ce texte paraîtront bien pâlots au regard de l’incandescence poétique et de la précision classique de la langue que nous offre Yanick Lahens. A l’instar des sortilèges du Vaudou, La couleur de l’aube capture le lecteur, le rend attentif au moindre bruissement des mots, l’enveloppe de sa colère et de son formidable appétit de vie.

On pense en pagaille aux grands noms de la littérature des Caraïbes : Aimé Césaire, Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau, mais aussi à l’incomparable Toni Morrison. On se dit surtout qu’on vient de lire un roman inoubliable de sincérité.

«Fignolé, pourquoi nous obliger à respirer à des
hauteurs si difficiles ? Fignolé récalcitrant. Fignolé
rebelle, habité de poésie, fou de musique. Fignolé
n'a pas sa place dans cette île où la débâcle a défait
les âmes. Fignolé, m'entends-tu ? Traverse indemne
la foudre et le feu de cette ville si tu veux mais
reviens-nous... Reviens-nous vite. Sans mal et sans
blessure. Plus vivant qu'aucun chrétien vivant ne l'a
jamais été sur cette terre. Fignolé, m'entends-tu ?»

Poignante description de l'angoisse des deux soeurs de
Fignolé, jeune militant du parti des Démunis disparu dans
une ville en proie au chaos, La Couleur de l'aube a, lors de
sa parution en 2008, imposé Yanick Lahens comme une
des grandes voix de la littérature haïtienne.

Se faisant l'écho du désespoir des deux jeunes femmes
qui, un jour durant, poursuivent leur enquête, l'écrivain
dessine la géographie de la ville - Port-au-Prince - et du
pays où elle vit et qu'elle connaît intimement. Toute son
oeuvre - jusqu'à Bain de lune, qui en 2014 a obtenu le prix
Femina - s'ancre dans ce territoire où la monstruosité
voudrait se faire loi, mais où ne cessent de rejaillir la
révolte et la volonté de vivre.
Angélique Méracin vit avec sa mère, sa soeur Joyeuse, son fils et son jeune frère Fignolé dans les faubourgs de Port-au-Prince. Mais un jour Fignolé disparaît. Angélique, la soumise, et Joyeuse, la révoltée, tentent de le retrouver. Prix RFO 2009. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 218 pages
Poids : 156 g
Dimensions : 12cm X 16cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-84805-203-8
EAN : 9782848052038

Du même auteur : Yanick Lahens