La couleur du lait
facebook google+ twitter

La couleur du lait

de

chez Phébus

Collection(s) : Littérature étrangère

Paru le | Broché 175 pages

Grand format Livre broché
17.00 Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais par Karine Lalechère


Chronique Page des libraires, rédigée par Linda Pommereul Librairie Doucet (Le Mans)

À 15 ans, Mary est la plus jeune d’une fratrie de quatre filles. Elle est peu considérée par sa famille qui voit en elle un fardeau supplémentaire à cause de sa jambe boiteuse. Elle subit la violence d’un père tyrannique et l’indifférence d’une mère qui pense que le bonheur n’existe pas et que toute émotion est une faiblesse qu’il faut absolument réprimer. Ainsi que tout le reste de la famille, elle passe ces journées à travailler jusqu’à l’épuisement. Quand le pasteur Graham propose de la prendre au service de sa femme pour lui tenir compagnie, le père accepte sans hésiter d’échanger sa fille contre de l’argent. Mary est heureuse d’échapper à ce quotidien fait de labeur et de réprimandes, pourtant, elle éprouve de la peine à quitter sa maison. Le récit s’ouvre sur cette période où elle rencontre, notamment, l’épouse du pasteur, une femme douce et fragile qui va lui apprendre la bienveillance et l’amour de soi. Mais cela ne suffira pas. Mary est une jeune fille résignée et mélancolique, à l’esprit vif mais qui s’enferme dans une solitude peu propice à son épanouissement. Elle apprend à lire et à écrire, fait notable pour une jeune fille de sa condition sociale. Pendant un an, Mary vit au rythme de la famille, de la bonté de Madame Graham, des regards parfois étranges du pasteur et des exactions du fils qui pense que les servantes sont des jouets. Elle assistera d’ailleurs au viol de sa sœur. Le destin s’acharne sur Mary quand l’épouse du pasteur décède. Elle voudra même retourner chez elle, dans cette maison où personne ne l’attend, excepté son grand-père, un homme bon qui la protège. Seule, sans soutien, Mary subira les humiliations du pasteur… jusqu’au dénouement tragique. Nell Leyshon réalise un travail d’orfèvre en composant un texte éprouvant, mais porté par la figure lucide et magnifique de Mary. Un texte vibrant qui résonne encore longtemps une fois le livre refermé.

La Couleur du lait

En cette année 1831, Mary, une jeune fille de quinze ans entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible, en bref une banale vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset.

Simple et franche, mais lucide et entêtée, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu'on l'a envoyée chez le pasteur Graham, pour servir et tenir compagnie à son épouse, une femme fragile et pleine de douceur. Avec elle, elle apprend la bienveillance. Avec lui, elle découvre les richesses de la lecture et de l'écriture... mais aussi l'obéissance, l'avilissement et l'humiliation. Finalement l'apprentissage prodigué ne lui servira qu'à écrire noir sur blanc sa fatale destinée. Et son implacable confession.
En 1831, Mary, 15 ans, évoque son enfance dans la campagne anglaise du Dorset, martyrisée par un père brutal et une mère sévère. Sa vie bascule lorsqu'elle apprend à lire et écrire chez ses nouveaux employeurs, le pasteur Graham et sa femme. La jeune fille confesse alors les abus de son maître et ce qui l'a conduit à le tuer. Prix de l’Union Interalliée 2015 pour l'auteure et sa traductrice. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 175 pages
Poids : 212 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7529-0982-4
EAN : 9782752909824