La femme et la nature : le rugissement en son sein

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : XXV-465 pages
Poids : 544 g
Dimensions : 14cm X 20cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7465-2303-6
EAN : 9782746523036

La femme et la nature

le rugissement en son sein

de

chez le Pommier

Paru le | Broché XXV-465 pages

Tout public

25.00 Disponible - Expédié sous 11 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Margot Lauwers | préface par Jeanne Burgart Goutal


Quatrième de couverture

Dans cet essai provocateur de 1978, pierre angulaire de la littérature féministe et de l'écoféminisme, traduit pour la première fois en français, Susan Griffin explore une représentation traditionnelle qui a cours depuis l'Antiquité : la femme serait du côté de la nature ; l'homme du côté de la culture. Mais ce postulat essentialiste, elle le pousse jusqu'à l'absurde pour mieux en montrer le ridicule. Si un lien particulier existe entre la femme et la nature, c'est bien plutôt celui de l'oppression dont elles sont toutes deux l'objet. Usant de l'esthétique débridée du collage, portée par le souffle d'une écriture unique et qui se transforme presque en expérience physique, Susan Griffin dévoile non seulement comment, depuis la division fatidique entre l'âme et la matière chez Platon, la philosophie et la religion patriarcales ont, par le biais du langage et de la science, assis leur pouvoir sur la femme et la nature, mais aussi combien est destructrice l'impulsion qui pousse l'homme à vouloir se séparer du monde auquel il appartient.

Polyphonie virtuose, patchwork entretissé de mille fragments, mêlant des sources allant du traité gynécologique au manuel de sylviculture en passant par les Écritures, des extraits de biographies et des essais scientifiques, ce livre est un texte dense et puissant, un poème en prose vibrant, un appel éloquent à réparer, à réunir ce qui a été séparé.

Biographie

Susan Griffin est poète et philosophe. Elle est notamment l'autrice de La Pornographie et le Silence (1981) et de Une chorale de pierres (1992, finaliste du prix Pulitzer de l'essai).

Jeanne Burgart Goutal, agrégée de philosophie, autrice de Être écoféministe. Théories et pratiques (L'Échappée, 2020) et contributrice du Dictionnaire des féminismes (PUF, 2017).