La fièvre
facebook twitter

La fièvre

de

chez Albin Michel

Collection(s) : Romans français

Paru le | Broché sous jaquette 314 pages

Grand format Livre broché
19.90 Disponible - Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison
Ce livre est également présenté dans notre sélection :

Memphis, juillet 1878. En pleine rue, pris d'un mal fulgurant, un homme s'écroule et meurt. Il est la première victime d'une étrange maladie, qui va faire des milliers de morts en quelques jours.

Anne Cook tient la maison close la plus luxueuse de la ville et l'homme qui vient de mourir sortait de son établissement. Keathing dirige le journal local. Raciste, proche du Ku Klux Klan, il découvre la fièvre qui sème la terreur et le chaos dans Memphis. Raphael T. Brown est un ancien esclave, qui se bat depuis des années pour que ses habitants reconnaissent son statut d'homme libre. Quand les premiers pillards débarquent, c'est lui qui, le premier, va prendre les armes et défendre cette ville qui ne voulait pas de lui.

Trois personnages exceptionnels. Trois destins révélés par une même tragédie.

Dans ce roman inspiré d'une histoire vraie, Sébastien Spitzer, prix Stanislas pour Ces rêves qu'on piétine, sonde l'âme humaine aux prises avec des circonstances extraordinaires. Par delà le bien et le mal, il interroge les fondements de la morale et du racisme, dévoilant de surprenants héros autant que d'insoupçonnables lâches.
1878, Memphis. Un homme, arrivé récemment en ville, s'effondre en pleine rue. Il est la première victime de la fièvre. Keathing, raciste et suprémaciste, tient le journal local. Annie Cook, une Française, dirige le bordel. Alors que les habitants fuient la ville, des miliciens noirs, immunisés contre cette maladie qui décime les Blancs, protègent les maisons et les commerces contre les pillards. ©Electre 2020

Annesophiebooks le 01/09/2020

Brûlant et passionnant.

La Fièvre est un roman brûlant. Un roman qui exerce sur le lecteur une emprise à la fois crue et délicate, comme le style de l’auteur. Sébastien Spitzer raconte ici la ville de Memphis, au moment le plus chaud de l’été 1878, alors qu’une terrible et mystérieuse fièvre s’abat sur la ville. Les personnages sont dessinés au scalpel, et les dialogues sont tranchants comme des poignards. Emmy, l’adolescente métisse, à la recherche de son père qu’elle idolâtre sans connaître. Anne, la maîtresse-femme au passé trouble, mère maquerelle du plus beau bordel de la ville. Keating, le raciste, aigri et proche du KKK, qui tente d’oublier dans son travail tout ce qui manque à sa vie. Et Brown, l’ancien esclave, fort et fier, aussi farouche défenseur de sa ville que de sa liberté si difficilement acquise. Quatre personnages aussi différents, rien, absolument rien ne devrait pouvoir rassembler. Pourtant une chose va y parvenir : la Fièvre. Car elle entraîne de nombreux décès, qui eux-mêmes entraînent l’émergence de pillards qui ne reculent devant aucune exactions envers les survivants... Alors survivre, et, plus encore, sauver leur ville devient leur but commun. Et pour ça, eux non plus ne reculeront devant rien. Sébastien Spitzer fait renaître sous nos yeux, et avec un talent fou, une ville et un dix-neuvième siècle ou la mort, le racisme et la violence règnent en maîtres. Chaque page transpire des nombreux vices qui peuplent les rues de Memphis. Chaque dialogue sue de la haine et des blessures, physiques et psychologiques, de ses habitants. Chaque chapitre suinte de toutes ces colères qui ne demandent qu’à s’exprimer. C’est la rencontre de l’innocence et du vice, de la bonté et du racisme, des bonheurs simples et des malheurs compliqués. C’est un rendez-vous, entre un auteur, un livre entêtant, et des lecteurs ébahis. Quatre personnages qui nous marquent et nous manquent, nous révulsent et nous enchantent. Un roman de la rentrée littéraire à découvrir parce qu’il nous fait saisir toutes les nuances d’un monde qui n’existe plus. Un roman qui nous contamine dès les premières lignes, pour notre plus grand bonheur. Merci Monsieur Spitzer !

Format : Broché sous jaquette
Nb de pages : 314 pages
Poids : 400 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-226-44163-8
EAN : 9782226441638

Du même auteur : Sébastien Spitzer