La fureur des mal-aimés
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 300 pages
Poids : 378 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7021-8078-5
EAN : 9782702180785

La fureur des mal-aimés

de

chez Calmann-Lévy

Collection(s) : Calmann-Lévy noir

Paru le | Broché 300 pages

18.90 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Paris, veille de Noël, de nos jours. Comme tous les soirs ou presque, le commissaire Amaury Marsac va s'asseoir sur un banc dans le square du Vert-Galant, sa soupape pour chasser les horreurs du métier avant de rentrer chez lui. Mais cette nuit-là, son refuge a été gagné par le Mal : dans une poubelle du jardin public gît un cadavre au ventre ouvert, rempli de mort-aux-rats.

Paris, mars 1995. Alex a 15 ans, il a fui l'appartement familial et est à la rue. Mais il résiste au désespoir, car dès que possible il va partir, il va la retrouver, il n'y a qu'Elle qui compte désormais dans sa vie. Et ensemble, ils surmonteront tout.

Lorsque les chemins de Marsac et d'Alex convergent, chacun se méprend en pensant avoir connu le pire...

Une bouleversante variation sur les enfances brisées, mais aussi la puissance de la fraternité et la beauté cruelle de la vengeance.

Biographie

À l'adolescence, la rencontre d'une petite fille autiste a changé la vie d'Elsa Roch et fait naître sa première vocation : elle est devenue psy, avec pour spécialisation les troubles autistiques, ceux de l'adolescence, et les addictions. Parallèlement elle écrit depuis toujours et a publié quatre romans noirs, parmi lesquels Oublier nos promesses (2018) qui a remporté le Prix Infiniment Quiberon et le Prix Bloody Fleury. Elle vit près de Grenoble.

Avis des lecteurs

Annesophiebooks le 04/06/2021

Style impeccable.

Elsa Roch est décidément toujours aussi talentueuse. Ce qui marque, ou en tout cas ce qui m’attire le plus, personnellement, c’est sa capacité à donner corps (et âme !) à ses personnages. Amaury Marsac en tête. Avec La Fureur des Mal-Aimés, elle parvient une fois de plus à nous entraîner dans une enquête terriblement sombre, qui souligne d’autant plus la douce lueur d’humanité de certains de ses protagonistes. Rien que ça, c’est déjà un bonheur. Le commissaire Marsac est à bout. En cette veille de Noël il réalise une fois de plus que les monde des « Ides » empiète de plus en plus dans son quotidien, et met à mal tout ce que la vie peut représenter beau. Il ne sait pas encore que d’ici quelques minutes, un voile de ténèbres va de nouveau s’abattre sur lui... La double temporalité apporte comme souvent un grand plus, et ajoute une belle profondeur à l’intrigue. Le thème est terrible mais malheureusement bien réel, et l’auteure l’amène et le traite de manière très juste. L’action se déroulant sur une semaine, le rythme est bien présent, et les chapitres (courts et intenses) nous poussent à tourner chaque page encore plus rapidement que la précédente. Le personnage d’Alex est magnifique, au sens large du terme. Et la confrontation entre Marsac et lui va les entraîner (et entraîner le lecteur) dans une course folle. Course contre la montre, contre les souvenirs, contre les douleurs, contre les terreurs, contre les apparences. Au bout de tout cela, pour Marsac, l’espoir de faire gagner la vie, et pour Alex, l’espoir d’oublier la sienne. Mais ces deux volontés seront-elles compatibles ? De Paris à Nice, de 1995 à nos jours, ça a été un vrai plaisir de me laisser emporter par La Fureur des Mal-Aimés. Si vous connaissez les romans précédents d’Elsa Roch, vous retrouverez ici toute la finesse, la délicatesse, la profondeur et la poésie dont elle sait faire preuve à chaque nouvelle histoire. Si vous la découvrez avec ce titre, nul doute que vous rejoindrez les rangs de ceux qui attendent ses nouvelles intrigues avec impatience. Pour les uns comme pour les autres, ce très très bon polar est à ne pas rater !

Du même auteur : Elsa Roch