La madone de Bentalha : histoire d'une photographie

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 176 pages
Poids : 280 g
Dimensions : 15cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-200-24855-0
EAN : 9782200248550

La madone de Bentalha

histoire d'une photographie

de

chez Armand Colin

Collection(s) : Le fait guerrier

Paru le | Broché 176 pages

Tout public

19.50 Disponible - Expédié sous 5 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Le fait guerrier

Le 22 septembre 1997, à Bentalha, banlieue d'Alger, se déroule l'un des massacres de civils les plus sanglants de la « sale guerre » algérienne. Le lendemain, Hocine Zaourar, photographe algérien de l'AFP, saisit une femme s'effondrant de douleur contre un mur de l'hôpital où ont été transportés les blessés.

La photographie connaît une diffusion mondiale immédiate : elle fait la Une de plus de 750 quotidiens. La presse la baptise dans un même élan : « Madone de Bentalha », « Piéta de Bentalha », « Une madone en enfer »... Le cliché, qui circule accompagné de fausses légendes, incarne dès lors toute la souffrance des civils dans le conflit algérien.

Plusieurs fois primée et support d'oeuvres d'art, la Madone de Bentalha est aujourd'hui un symbole atemporel, un véritable lieu de mémoire des massacres contemporains.

Il fallait l'analyse éclairée de Juliette Hanrot pour saisir ce mythe et sa portée : le regard de nos sociétés occidentales contemporaines sur les violences extrêmes et sur cette photographie de guerre, vierge de sang.

Biographie

Juliette Hanrot est professeur agrégée d'histoire et diplômée de Sciences Po. Elle enseigne au lycée Ionesco d'Issy-les-Moulineaux.