La médecine à l'époque hellénistique et romaine : Galien : la survie d'Hippocrate et des autres médecins de l'Antiquité
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 247 pages
Poids : 320 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-296-56142-7
EAN : 9782296561427

La médecine à l'époque hellénistique et romaine

Galien
la survie d'Hippocrate et des autres médecins de l'Antiquité

de

chez L'Harmattan

Collection(s) : Sciences et société

Paru le | Broché 247 pages

Public motivé

23.00 Disponible - Expédié sous 9 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

La médecine à l'époque hellénistique et romaine

Galien

Ce livre comporte treize chapitres d'histoire de la médecine hellénistique et romaine. Quatre d'entre eux étudient la survie d'Hippocrate et des médecins de l'Antiquité. Le dernier chapitre présente la vie et l'oeuvre de Corneille Broeckx, médecin-historien anversois qui fut l'ami, durant toute sa vie, de Charles Daremberg (1817-1872). Ce chapitre nous mène à la conclusion et il nous permet de constater que la différence paraît aussi grande entre C. Broeckx (1807-1869) et L. Montagnier, le découvreur du virus du sida (HIV) qu'entre Hippocrate et Broeckx. Les deux premiers chapitres étudient deux médecins très importants de l'époque hellénistique : Hérophile (qui découvrit notamment les ovaires) et Érasistrate (qui mit en évidence le rôle exact des valvules cardiaques). Dans le monde romain, au Ier siècle de notre ère, vécut le plus grand des gynécologues de l'Antiquité : Soranos ; au siècle suivant, s'illustre le médecin-philosophe Galien, le plus prolixe des écrivains grecs. Si l'on ne peut pas dire que des progrès ne furent pas réalisés depuis Hippocrate, il faut néanmoins reconnaître que le poids du Maître de Cos et de ses deux plus grands successeurs, Aristote et Galien, a été si énorme qu'il a constitué le principal obstacle épistémologique aux véritables progrès de la médecine pendant deux millénaires.

Biographie

Simon Byl, docteur en philosophie et en lettres, a été, pendant plus d'un quart de siècle, professeur de langue et de littérature grecques à l'Université de Bruxelles. Il a orienté ses recherches vers l'histoire de la médecine et de la biologie grecques d'une part, vers la comédie d'Aristophane d'autre part. Il est l'auteur de quinze livres, de cent soixante-quinze articles et de plus de trois cent cinquante comptes rendus. En décembre 1999, ses travaux sur Hippocrate lui valurent d'être honoré de la médaille George Sarton par la faculté de médecine de l'Université de Gand ; en octobre 2003, il a été invité par l'Académie des inscriptions et belles-lettres de l'Institut de France à exposer certains de ses travaux consacrés à la médecine grecque antique. Il est l'un des collaborateurs du Dictionnaire de la pensée médicale, Paris, PUF, 2004.