La mer cruelle
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 499 pages
Poids : 390 g
Dimensions : 13cm X 19cm
Date de parution :
EAN : 9782752900081

La mer cruelle

de

chez Phébus

Collection(s) : Libretto

Paru le | Broché 499 pages

Poche
12.05 Indisponible

traduit de l'anglais par Hélène Claireau


Quatrième de couverture

La vie d'un équipage britannique entre 1939 et 1945, au long de l'interminable bataille de l'Atlantique, où l'Angleterre vit trois mille de ses navires envoyés par le fond. Un livre à recommander à ceux qui seraient tentés d'oublier ce qu'est, pour de vrai, la guerre.

Et à ceux qui, contre toute raison, s'entêtent à aimer la mer.

La Mer cruelle, publié en 1951, fut un succès mondial - et demeure aujourd'hui parmi les rares classiques indémodables du roman de guerre. Sans doute parce que l'auteur s'est appliqué à raconter une aventure qu'il a vécue, sans rien enjoliver - mais sans rien cacher non plus de ce que fut l'horreur de cette guerre-là.

«Le roman le plus juste sur la Seconde Guerre mondiale.» Philippe Lançon Charlie Hebdo

Avis des lecteurs

Jean-Denis C. le 11/12/2019

Un beau livre sur la vie, lors d'une époque très dure pour les humains

Un livre magnifique. De la vie, parfois au jour le jour voire heure par heure, des navires anglais d'escortes de convois durant la Seconde Guerre Mondiale. Des navires, personnages véritables dans ce roman, de leurs équipages fragiles mais toujours à leur poste, des navires escortés torpillés, coulés, mais toujours remplacés pour que les vivres continuent d'arriver à une population encerclée, des villes écrasées sous par les bombes allemandes mais qui toujours accueillent les marins au retour de leurs terribles missions. Ce livre suit ces marins, capitaine, lieutenant, bosco ou simple mécanicien. Et plus que les suivre, il les vit avec eux, vous êtes trempés avec eux lorsque la tempête brise les vitres de la passerelle, givrés dans le grand Nord lors des escortes vers Mourmansk. Le style de Nicholas Monsarrat est tel que vous sursautez lors de l'explosion des navires chassés par les sous-marins allemands, et vous risquez d'y laisser une petite larme (suspens...). Bref, un roman palpitant dont il est vite évident que l'auteur a vécu tout ou partie des évènements narrés dans ces pages tant est prenante la dureté, et la beauté, quasi paradoxale, de la vie de ces soldats. Chacun ses gouts bien sur, mais je relis régulièrement les aventures des lieutenants Lockhart, Ferraby et Morel, de son commandant Ericson et de l'ensemble de leurs compagnons de combat, de vie, de mort, d'amour...de livre. Ce livre est un hommage à tous les marins.