La mort du divin Socrate : d'après l'Apologie de Socrate, Criton et Phédon de Platon Feuilleter
Lire les informations techniques

La mort du divin Socrate : d'après l'Apologie de Socrate, Criton et Phédon de Platon

De Jean-Paul Mongin chez les Petits Platons

Broché sous jaquette 62 pages
Paru le 20/07/2012
16,00
Disponible - Expédié sous 5 jours ouvrés

Socrate (470-399 av. J.-C.)

Avec Socrate, au tout début de la guerre du Péloponnèse, le principe de l'intériorité, l'indépendance absolue de la pensée, est parvenu à s'exprimer librement.

Socrate enseignait que l'homme devait trouver et reconnaître en lui-même ce qui est juste et bien ; que par nature, ce juste et ce bien est universel. Socrate est célèbre comme maître de morale ; mais bien plus, il a inventé la morale.

d'après Hegel,
Leçons sur l'histoire de la philosophie, 1825

Socrate va par les rues d'Athènes, interpellant ceux qu'il trouve sur son chemin... Connais-toi toi même ! Ne te soucie pas des richesses, cherche la vérité et deviens philosophe ! Ce n'est pas du goût des Athéniens. Au terme d'un procès, Socrate est condamné à boire la ciguë. Va-t-il s'enfuir ? Un philosophe doit-il craindre la mort ?

Biographie

Si la philosophie est l'amour de la sagesse, Jean Paul Mongin, qui n'est pas du tout sage, est pourtant amoureux de la philosophie.
Il vit et travaille à Paris.

Yann Le Bras vit à Nantes, où il partage un atelier avec d'autres illustrateurs et quelques disciples. Travaillant sur des scénographies, il est également auteur.