La passivité de la motivation des vocabulaires gastronomiques français
facebook twitter

La passivité de la motivation des vocabulaires gastronomiques français

de

chez L'Harmattan

Collection(s) : Questions alimentaires et gastronomiques

Paru le | Broché 193 pages

Professionnels

Grand format Livre broché
20.00 Disponible - Expédié sous 6 à 10 jours ouvrés - COVID oblige
Ajouter au panier Frais de livraison

préface de Kilien Stengel


La passivité de la motivation des vocabulaires gastronomiques français

La cuisine et la gastronomie font partie intégrante de la vie socioculturelle d'un peuple, peu importe le contexte spatio-temporel où il habite. Depuis le Moyen Âge jusqu'à aujourd'hui, la gastronomie française a acquis une notoriété internationale. Elle est devenue ipso facto une spécificité culturelle. Cette gastronomie a tellement évolué avec les changements sociaux, économiques et politiques qu'elle se révèle sinon unique, du moins créative. Elle se classe parmi les plus riches et les plus prestigieuses du monde. Le plaisir de manger accompagne les repas et les hôtes. Cette singularité s'assortit de certaines règles qu'on appelle le service à la française. La motivation du vocabulaire gastronomique paraît influencer énormément le voeu d'un culte au plat et à la cuisine.

Mais la plupart de ces unités dites motivées ne portent pas réellement de caractères motivés à l'égard de la relation sémantique qui devrait exister entre le signifiant et le référent. Plus souvent, on y décèle une passivité dans leur motivation. L'arbitraire ne disparaît pas complètement, comme cela apparaît dans ces exemples : amuse-gueule, amuse-bouche, brûle-gueule et casse-gueule. En effet, ces termes gastronomiques sont formés au prix de la flexion des verbes amuser, brûler et casser auxquels on ajoute la partie du corps gueule, qui est un nom. Voilà notre préoccupation dans cet ouvrage linguistique, historique et culturel.
Etude linguistique et historique de la terminologie liée à la gastronomie française s'intéressant au rôle de la motivation entre le signifiant et le référé. L'auteur met en évidence une motivation arbitraire dans la formation de néologismes culinaires, notamment celle des mots composés. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 193 pages
Poids : 243 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-343-09892-0
EAN : 9782343098920