La péninsule aux 24 saisons
facebook twitter

La péninsule aux 24 saisons

de

chez P. Picquier

Collection(s) : Littérature grand format

Paru le | Broché 236 pages

Grand format Livre broché
19.00 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

roman traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu


Chronique Page des libraires, rédigée par Marianne Kmiecik Librairie Les Lisières (Roubaix)

À bientôt 40 ans, une femme éprouve le besoin de quitter Tokyo, ses nuits sans obscurité, ses galeries marchandes aseptisées et ses millions d’habitants. Besoin d’une pause dans une vie qu’elle ne maîtrise plus, une vie qui file à toute allure. Quelques années plutôt, elle était tombée sous le charme d’un terrain sur une péninsule proche d’Ise, à quelque 500 km de la capitale nippone. Elle y a fait bâtir une maison, entourée par la forêt et un marais, un havre de paix dans lequel elle part se ressourcer régulièrement. Mais cette fois, elle ne connaît pas la date de son retour. Laissant son studio tokyoïte derrière elle, elle embarque quelques vêtements, des livres, des CD, son ordinateur et son chat, et monte à bord d’un train qui l’emmènera vers une autre vie. Et durant près d’un an, soit vingt-quatre saisons selon l’ancien calendrier japonais, elle renoue avec son environnement : balades en forêt, visite à son amie Kayoko qui récolte du miel, cuisine des légumes de saison, travaux de jardin, observation de la faune locale… Elle admire cette nature luxuriante et vit à son rythme, dans une solitude reposante, écoutant le chant des oiseaux et profitant de la lumière des lucioles. Recevant parfois la visite de sa mère et de sa sœur, elle se plonge aussi dans ses souvenirs, essayant de faire le point et de décider de son avenir. Au fil des promenades et des rencontres, elle découvre aussi l’histoire de la région, ses mystères, ses tracas, les aléas de la vie en campagne… On éprouve à la lecture de ce merveilleux roman une sensation de plénitude, une envie d’ouvrir les yeux sur les beautés simples et éphémères de notre environnement. On referme ce livre avec l’impression d’avoir passé une semaine de vacances dans un merveilleux endroit et d’être enfin en accord avec nous-mêmes !

Dans un paysage de mer et de falaises d'une beauté paisible, bien loin de Tôkyô, une femme en désaccord avec le monde entreprend la redécouverte d'elle-même et passe des jours heureux d'une grande douceur.

En compagnie de son chat, elle fera durant douze mois l'apprentissage des vingt-quatre saisons d'une année japonaise. A la manière d'un jardinier observant scrupuleusement son almanach, elle se laisse purifier par le vent, prépare des confitures de fraises des bois, compose des haïkus dans l'attente des lucioles de l'été, sillonne la forêt, attentive aux présences invisibles, et regarde la neige danser.

Dans ce hameau au bord du monde, l'entraide entre voisins prend toute sa valeur, les brassées de pousses de bambou déposées devant sa porte au moment de la récolte, et les visites chaleureuses à l'atelier du miel de son amie Kayoko.

Vingt-quatre saisons, c'est le temps qu'il faut pour une renaissance, pour laisser se déployer un sensuel amour de la vie.
Dans un paysage de rizières situé en bord de mer, une femme vieillissante en désaccord avec le monde entreprend la redécouverte d'elle-même dans une tranquillité solitaire. Pendant un an en compagnie de son chat, elle réapprend les 24 saisons d'une année japonaise, s'initiant à écouter la chute des fleurs ou à remplir un carnet de haïkus en attendant les lucioles. Prix Tanizaki 2011. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 236 pages
Poids : 280 g
Dimensions : 13cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-8097-1340-4
EAN : 9782809713404

Du même auteur : Mayumi Inaba