La petite danseuse de quatorze ans
facebook google+ twitter

La petite danseuse de quatorze ans

de

chez Stock

Collection(s) : Bleue

Paru le | Broché sous jaquette 173 pages

Tout public

Grand format Livre broché
17.50 Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Chronique Page des libraires, rédigée par Caroline Clément Librairie Coiffard (Nantes)

Camille Laurens a poussé la porte de l’atelier d’Edgar Degas, là où on ne l’attendait pas. Elle est entrée dans son appartement de la rue Fontaine, IVe arrondissement de Paris, imaginant très fort, depuis la réalité, le détail de certaines scènes, répétant à sa manière les gestes possibles, les échanges probables. Camille Laurens a imaginé. Elle a surtout enquêté sur les circonstances, jusqu’à l’infime, de la réalisation d’une œuvre qui, avant d’ébranler son histoire et sa sensibilité, a ébranlé le monde de l’art au xixe siècle. Une œuvre de cire y a vu le jour, comme une poupée, vêtue, aux cheveux épais. Une poupée ressemblant, mais jusqu’où, à la jeune Marie Van Goethem, petit rat à l’Opéra Garnier, qui posait pour cet artiste et pour d’autres, comme bon nombre de danseuses alors pouvaient le faire. La fillette, sans beauté, sans charme, à l’air insolent, gagnait ici de l’argent mais aussi un peu de répit, hors des heures éreintantes des répétitions et de la discipline implacable de l’Opéra ; hors d’un milieu réputé pour ses mœurs douteuses. Camille Laurens, authentiquement éprise de Marie, de sa misère et de ses quatorze ans, a donc tout fait pour se rapprocher d’une jeune fille qui avait bien des raisons de la fasciner.

La petite danseuse de quatorze ans

« Elle est célèbre dans le monde entier mais combien connaissent son nom ? On peut admirer sa silhouette à Washington, Paris, Londres, New York, Dresde ou Copenhague, mais où est sa tombe ? On ne sait que son âge, quatorze ans, et le travail qu'elle faisait, car c'était déjà un travail, à cet âge où nos enfants vont à l'école. Dans les années 1880, elle dansait comme petit rat à l'Opéra de Paris, et ce qui fait souvent rêver nos petites filles n'était pas un rêve pour elle, pas l'âge heureux de notre jeunesse. Elle a été renvoyée après quelques années de labeur, le directeur en a eu assez de ses absences à répétition. C'est quelle avait un autre métier, et même deux, parce que les quelques sous gagnés à l'Opéra ne suffisaient pas à la nourrir, elle ni sa famille. Elle était modèle, elle posait pour des peintres ou des sculpteurs. Parmi eux il y avait Edgar Degas. »

Camille Laurens
A 14 ans, Marie Geneviève Van Goethem, danseuse de l'Opéra, fut le modèle de la célèbre sculpture d'E. Degas, une oeuvre décriée lors de sa présentation au Salon des Indépendants car le public la jugea laide et repoussante. L'auteure revient sur la vie difficile de l'adolescente contrainte de travailler, ce qui lui coûta sa place, ainsi que sur la réception de la statue et ses diverses fortunes. ©Electre 2019
Format : Broché sous jaquette
Nb de pages : 173 pages
Poids : 250 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-234-06928-2
EAN : 9782234069282

Du même auteur : Camille Laurens