La petite dernière
facebook twitter

La petite dernière

de

chez Noir sur blanc

Collection(s) : Notabilia, n° 57

Paru le | Broché 186 pages

Grand format Livre broché
16.00 Disponible - Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison
Ce livre est également présenté dans notre sélection :

(Nordest)

Un texte sublime entre slam, poésie et témoignage : on alterne entre mille anecdotes et fragments que la lecture assemble pour laisser entrevoir le portrait de Fatima Daas.... et un peu du nôtre aussi. C’est beau, c’est juste, c’est puissant.

Une réussite.

(Le comptoir des mots)

(Chronique de Rime, notre stagiaire pour quelques semaines!) Doit-on choisir entre ce(ux) qu'on est ? Voilà pourquoi un premier texte cathartique, où Fatima Daas explore cette question avec une honnêteté rare. Une évocation de sa foi musulmane et de son amour des femmes dans un rythme lancinant. Un récit brut et pudique, une rareté à découvrir d'urgence !

(L'Atelier)

S'il faut du temps pour s'adapter au rythme répétitif et fragmenté imposé par Fatima Daas, il n'en reste pas moins que l'autrice dessine à gros traits un récit fort, et à vif. Elle se peint déchirée : déjà par sa double culture, mais aussi par son lesbianisme. Déchirée parce que son amour des femmes est incompatible avec sa religion, déchirée aussi parce qu'elle ne se sent, par conséquent, pas femme. Un récit beau mais terrible : comment s'ouvrir à l'autre quand on sait qu'on va nécessairement être rejetée pour ce qu'on est ? Comment s'ouvrir à soi-même, aussi, quand on a appris à détester tout ce qu'on est ?

(Nordest)

Un texte sublime entre slam, poésie et témoignage : on alterne entre mille anecdotes et fragments que la lecture assemble pour laisser entrevoir le portrait de Fatima Daas... et un peu du nôtre aussi. C'est beau, c'est juste, c'est puissant.

Une réussite.

La petite dernière

Je m'appelle Fatima Daas. Je suis la mazoziya, la petite dernière. Celle à laquelle on ne s'est pas préparé. Française d'origine algérienne. Musulmane pratiquante. Clichoise qui passe plus de trois heures par jour dans les transports. Une touriste. Une banlieusarde qui observe les comportements parisiens. Je suis une menteuse, une pécheresse. Adolescente, je suis une élève instable. Adulte, je suis hyper-inadaptée. J'écris des histoires pour éviter de vivre la mienne. J'ai fait quatre ans de thérapie. C'est ma plus longue relation. L'amour, c'était tabou à la maison, les marques de tendresse, la sexualité aussi. Je me croyais polyamoureuse. Lorsque Nina a débarqué dans ma vie, je ne savais plus du tout ce dont j'avais besoin et ce qu'il me manquait. Je m'appelle Fatima Daas. Je ne sais pas si je porte bien mon prénom.

« Le monologue de Fatima Daas se construit par fragments, comme si elle updatait Barthes et Mauriac pour Clichy-sous-Bois. Elle creuse un portrait, tel un sculpteur patient et attentif... ou tel un démineur, conscient que chaque mot pourrait tout faire exploser, et qu'on doit les choisir avec un soin infini. Ici l'écriture cherche à inventer l'impossible : comment tout concilier, comment respirer dans la honte, comment danser dans une impasse jusqu'à ouvrir une porte là où se dressait un mur. Ici, l'écriture triomphe en faisant profil bas, sans chercher à faire trop de bruit, dans un élan de tendresse inouïe pour les siens, et c'est par la délicatesse de son style que Fatima Daas ouvre sa brèche. »

Virginie Despentes
Fatima Daas vit dans une famille musulmane pratiquante originaire d'Algérie. Habitant à Clichy-sous-Bois, elle est une élève instable puis une adulte inadaptée. Etouffée par un environnement où l'amour et la sexualité sont tabous, elle est remarquée pour son talent d'écriture et commence des études littéraires, tout en découvrant son attirance pour les femmes. Premier roman. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 186 pages
Poids : 202 g
Dimensions : 13cm X 20cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-88250-650-4
EAN : 9782882506504