La poésie à l'école : l'indispensable superflu
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 209 pages
Poids : 352 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-35371-008-9
EAN : 9782353710089

La poésie à l'école

l'indispensable superflu

de

chez Ed. Champ social

Paru le | Broché 209 pages

Tout public

préface Patrick Shanté, Christine Meyer et Sonia Cadi


Quatrième de couverture

La poésie à l'école

L'indispensable superflu

La poésie a-t-elle à l'école la place qu'elle mérite ?

Quels sont les enjeux, au-delà de la récitation, des jeux sur les mots, sur les rimes ? Pourquoi l'enseigner autrement ? Comment s'y prendre ?

L'enseignant ne se met-il pas en danger en accueillant ce langage de liberté, d'émotion, de rupture ?

Autant de questions auxquelles Martine Boncourt, professeur des écoles, maître formateur, docteur en sciences de l'éducation et militante du mouvement Freinet, tente d'apporter sa réponse.

Un essai suivi de 20 fiches pédagogiques.

« Il faut considérer la poésie comme un cadeau unique que reçoit celui à qui on la donne à entendre... La poésie aide à la construction d'une forme de pensée, d'une attitude générale face aux choses, face aux êtres. » (p. 124)

« Heureuse la classe où l'enseignant ne se sent plus autorisé à imposer sa compréhension d'un texte, où il n'y a point de hiérarchie dans les interprétations, où la règle est l'acceptation de toutes les perceptions, où, foin des explications de texte menées de main de " maître ", par la grâce de la métaphore est encouragée l'expression de chacun. » (p. 123)

« Martine Boncourt nous écarquille les yeux sur les rapports entre la poésie et l'école.

Nous découvrons que l'école s'est emparée de la poésie et, au fil des pages, nous sentons que nous aimerions que la poésie s'empare de l'école.

Dans sa réflexion comme dans sa pratique, l'auteure a élevé la poésie au rang d'une discipline indisciplinée qui ouvre la porte des élèves à un humanisme vécu. » (Patrick Schanté, IEN)

Du même auteur : Martine Boncourt