La première faute

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 329 pages
Poids : 314 g
Dimensions : 13cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7096-6177-5
EAN : 9782709661775

La première faute

de

chez Lattès

Paru le | Broché 329 pages

19.90 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison
Ce livre est également présenté dans notre sélection :

Quatrième de couverture

Quand ils se rencontrent à l'université, ils ont la vingtaine. Valentine croit à la tradition, François au progrès, mais ils tombent amoureux. Les années passent et avec elles arrivent le premier emploi, le premier appartement, le premier enfant, le mariage. Dix ans plus tard, François est devenu grand reporter, Valentine est éditorialiste. Ils ont trois enfants et tout de la famille idéale. Pourtant, quelque chose dissone. Peu à peu, sous le vernis des apparences, se révèlent les secrets et les fautes enfouis.

Roman puissant et troublant, La Première Faute restitue l'érosion d'un couple, des petites lâchetés aux grandes compromissions. Il dissèque la famille et le mariage, explore la folie ordinaire et l'amour, qui consume autant qu'il sauve.

Biographie

Madeleine Meteyer est née en 1993. Elle est journaliste. La Première Faute est son premier roman.

Avis des lecteurs

Annesophiebooks le 05/02/2021

Du très bon contemporain.

Un roman qui se lit d’une traite et qui pousse à la réflexion. Avec « La Première Faute », Madeleine Meteyer nous offre une histoire qui nous touche tous un peu, pour plusieurs raisons et à divers degrés. Comment savoir si l’autre personne est la bonne ? Comment être certain de ne pas se tromper ? La première réponse qui nous vient est : il n’y a aucun moyen de le savoir à l’avance. Sinon il n’y aurait pas tant de divorces chaque jour. Pourtant certains détails sont lisibles, dès le départ. Mais pour les déchiffrer, encore il faut-il avoir envie de les voir. Valentine, elle, a décidé de se voiler la face. Ce sera François, et personne d’autre. Non pas seulement par amour, mais parce qu’il lui « convient ». Avec lui, elle pense obtenir la vie dont elle rêve. Les contraires s’attirent, c’est certain. Toutefois, si des avis divergents peuvent pimenter une vie de couple, des personnalités totalement opposées et des visions de la vie foncièrement contradictoires sont, elles, comme des masses de plomb qui éteindront fatalement tout sentiment. Valentine est bruyante, tapageuse, colérique et profondément attachée aux valeurs traditionnelles. François, lui, est calme, réfléchi, silencieux et totalement ouvert aux changements. Idéalistes, chacun à sa façon, ils pensent que leurs différences se complèteront. De petites compromissions en grandes déceptions, les années filent, et les enfants arrivent. L’occasion de resserrer les liens ? L’opportunité de mettre les différentes forces en commun pour parvenir à devenir LA famille idéale ? Dans l’idée, peut-être, dans les faits ce sera tout le contraire. Ce roman hurle les non-dits, éclaire les zones d’ombre et souligne les aspérités d’une vie que chacun souhaitait lisse. Il aspire à la paix et la tranquillité sous son toit, elle rêve d’une vie mouvementée et d’éclats constants. Valentine s’étiole et François ne voit rien. Ou ne veut pas voir. Et pendant ce temps, les difficultés, les échecs, les mensonges et les silences, eux, s’accumulent. Alors, à la fin, que restera-t-il ? L’auteure nous livre ici un pur roman de vie, aussi intéressant qu’émouvant, servi par une plume très habile. Un titre à découvrir.