La relation, âme de l'éducation ?
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 98 pages
Poids : 135 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
EAN : 9782845731035

La relation, âme de l'éducation ?

de

chez Parole et silence

Collection(s) : Cahiers de l'Ecole cathédrale

Paru le | Broché 98 pages

Tout public

12.70 Indisponible

édition Guy Coq


Quatrième de couverture

Mystère d'une nouveauté prête à jaillir, l'enfant apparaît comme un commencement inouï et puissant, fragile et innocent. Qui n'a été émerveillé de l'unicité de son visage et de sa grâce ? Chacun a son regard, son sourire, chacun est irrépétable.

Témoin de cet émerveillement, Martin Buber nous le partage : «Qu'on le veuille ou non, en cette heure-ci comme en toute autre, l'inédit fait irruption dans l'épaisseur de ce qui existe déjà, il prend dix mille visages dont aucun, jusqu'alors, n'avait été envisagé, dix mille âmes non encore advenues mais prêtes au devenir, événement de création s'il en est, innovation manifestée, puissance originelle prête à jaillir. On a beau la gaspiller, cette possibilité à l'intarissable flux c'est la réalité de l'enfant».

Devant ces dix mille visages nouveaux, l'interrogation jaillit sous sa plume : «Y a-t-il souci plus grand qui puisse nous préoccuper, sujet plus grave dont nous puissions débattre : trouver un remède pour que cette grâce ne soit désormais plus gaspillée, pour que le pouvoir de l'innovation soit sauvegardé en vue du renouveau ?». Tel est l'enjeu de toute éducation. Celle-ci n'est pas un luxe, elle est comme la matrice de tout avenir, pour chaque vie humaine.

Aujourd'hui, les questions sur l'éducation sont nombreuses, voire cruciales. Ce texte de Martin Buber apporte sa pierre à l'édifice éducatif qu'il est urgent de construire. Parents et éducateurs sauront méditer ces si belles pages, y trouveront un nouvel élan pour la merveilleuse aventure de l'éducation.

Biographie

Philosophe juif, d'origine autrichienne, Martin Buber est né en 1878. Après avoir donné des conférences fondées sur les enseignements hassidiques, il devint professeur honoraire de science religieuse et d'éthique juives. Il est l'auteur d'une traduction allemande de la Bible. En 1938, Buber quitte l'Allemagne pour la Palestine. Auteur de nombreux ouvrages, il reçut le prix Erasme à Amsterdam en 1963 et mourut à Jérusalem en 1965. Toute sa vie, il fut l'un des pionniers du dialogue entre juifs, chrétiens et musulmans. Une trentaine de ses livres ont été traduits en français.

Le texte de Martin Buber est présenté par Guy Coq, agrégé de philosophie, collaborateur de la revue Esprit et Président de l'association Amis d'Emmanuel Mounier.

Du même auteur : Martin Buber